“Pourquoi le dossier n’est pas fini ?”, “Il faut qu’on parle”, “Vous n’avez rien compris” Ce sont des phrases que l’on peut entendre couramment et qui n’engage pas forcément le dialogue. Ces phrases peuvent nous mettre dans une position défensive.                                                                                                                                                          La communication des managers à un rôle important dans l’engagement de leurs collaborateurs et ainsi que pour l’ensemble de l’organisation.

La communication, une nécessité

Une bonne communication est un élément clé de la réussite d’une entreprise. Les personnes qui composent une entreprise, ne forme pas simplement des équipes parce qu’ils effectuent la même mission ou des missions complémentaires. Ils le sont parce qu’il y a un intérêt à partager leurs informations. Effectivement, ils partagent leurs connaissances, des informations importantes, ils expriment leurs besoins, leurs envies, leurs idées ou leurs frustrations. Grâce à ça, les équipes, qui composent une entreprise pourront avancer plus vite, se soutenir et échanger dans de meilleures conditions.                                                                                                                                      En outre, communiquer de manière positive ouvre un terrain plus serein d’expression.

Un outil puissant pour une équipe plus engagée

Quand la communication n’est pas adaptée à l’interlocuteur, à la situation et aussi au contexte. Il y a de forte chance que le message soit mal compris, ou mal interprété. Cela peut engendrer des effets indésirables au travail. Ne pas l’exprimer peut nous « ronger », change notre humeur et nous rend irritable.

Pour cela, le respect, la compassion et l’empathie sont des réels piliers à la communication. L’apprentissage de ces piliers vont permettre une meilleure compréhension des autres mais aussi une meilleure connaissance de soi-même. Cela permettra de transformer des situations conflictuelles en dialogue constructif, d’être plus pertinent dans notre discours et ainsi de contrôler nos émotions pour favoriser une meilleure collaboration.

De plus, la base d’une bonne communication est l’écoute active. Selon Carl Rogers, l’écoute active est une technique de communication qui consiste à utiliser le questionnement et la reformulation afin de s’assurer que l’on a compris au mieux le message de son interlocuteur et de le lui démontrer. C’est est une compétence qui permet de mieux comprendre son interlocuteur, notamment ses besoins et ses demandes qui sont des notions importantes pour un manager. En outre, une bonne écoute et donc une bonne compréhension de l’autre, atteste de l’attention qu’on lui porte, il se sent ainsi valorisé et son avis est pris en compte.

Les bénéfices vont plus loin encore car si nous avons le sentiment d’être écouté et d’être entendu par l’ensemble de notre équipe et par notre manager, cela améliorera aussi notre niveau d’engagement.

 

Activités possibles :

  • Ateliers de 45 minutes à 1h30 ou des demi-journées
  • Conférences thématiques 1h ou 1h30
  • Programmes d’approfondissement/ cursus de formation de 8 séances

Type d’intervenants :

Coach en communication positive, en PNL (programmation neuro-linguistique), en ANC (approche neurocognitive et comportementale), en PNC (programmation neuro-coporate), en CNV (communication non violente). Formateurs en gestion des conflits, Intervenants en communication non verbale, Facilitateurs en communication (Ice Breakers), Sophrologue ou intelligence adaptative.

Tout au long d’une carrière professionnel, certaines situations nous amènent à devoir prendre la parole en public. Il est donc essentiel de savoir comment s’y prendre de manière à pouvoir gérer son stress, d’être convaincant et percutant dans le message à transmettre.

Osez prendre la parole libère des endorphines

La clé d’un discours percutant va être pour l’orateur de rester authentique, de rester soi-même et de surtout pas de jouer un rôle. Il ne suffit pas de réciter un discours avec simplement des mots, mais d’incarner, de s’approprier le texte, la scène et d’embarquer le public dans votre récit.

L’authenticité permet d’apporter « un plus » au discours, une « personnalité », de le rendre plus « vivant » et plus « dynamique ».

Dès lors que vous êtes authentique, vous-même, vous arrivez à captiver votre auditoire.

Pour être un bon orateur et faire adhérer le public à vos idées, il important aussi de faire passer ses idées avec conviction.

En effet, pour pouvoir convaincre, il faut faire comprendre à ses interlocuteurs que vous-même êtes absolument persuadé de ce que vous dites. Que votre discours est fondé sur des faits, des preuves évidentes.

Et c’est cette conviction qui va donner l’envie d’adhérer à vos idées.

 

Quelques conseils pour préparer votre prise de parole :

Les mots sont-ils les plus important dans un discours ?

Vous allez nous dire : indispensable. En effet, « les mots » représentent vos idées, ce que vous pensez, le fait d’exprimer votre opinion. Mais, le plus impactant dans un discours est enchaînement de vos idées, la suite logique qui vous amène à une conclusion.

Astuce #1: Commencez votre discours en racontant une « histoire » afin que votre public puisse s’identifier et ainsi capter son attention.

Et la posture, la voix, les gestes, dans tout ça ?

Et oui, la communication non verbale représente 92% de notre communication. Ce sont les éléments que votre auditoire se souviendra le plus dans votre prestation. Ne négliger pas la posture.

Astuce #2 : soyez bien ancrer dans le sol, les pieds à la largeur de bassin pour être bien stable. Votre respiration, votre souffle doit être fluide. Un speaker qui parle trop vite, donc l’impression qu’il n’a pas envie d’être là. Respirer, ça réoxygène votre cerveau. Puis un silence, dans une phrase, entre deux paragraphes est agréable à entendre.

Poser sa voix, avoir une bonne intonation, varié de rythme sont des clés pour être plus authentique lors d’une prise de parole en public. Les gestes sont également à maîtriser ou à contrôler. Astuce #3 : Pour que votre auditoire retient mieux vos paroles, accompagnées les de gestes. Par exemple, voici 3 exemples, faites le geste du décompte, 1, 2 et 3 avec votre main.

Puis, un élément qu’on oublie, ou plutôt qu’on considère comme accessoire. Ce sont les vêtements. Pourtant il faut y porter une attention particulière. Ils permettent par exemple d’illuminer votre visage. Il faut être à l’aise dans ses vêtements. En effet, pour être à l’aise sur scène, il faut des vêtements confortable pour pouvoir bouger.

Astuce #4 : Évitez les vêtements trop serrés, surtout pour bien respirer et choisissez un pantalon habillé mais avec lequel vous êtes à l’aise pour bouger.

 

Formats :

  • Ateliers 45min à 1h30 ou des demi-journées
  • Conférences thématiques 1h ou 1h30
  • Programmes mixant les 5 disciplines pour une approche holistique

Type d’intervenants :

Coachs en mieux-être, sophrologues, scénaristes, conseil en image,vidéastes/photographes

De nos jours, les métiers changent beaucoup et de plus en plus vite. Un salarié qui fait parfaitement son travail aujourd’hui n’arrivera peut-être plus à le faire dans 3 ans, car ses compétences deviendront obsolète. 

Par exemple, grâce aux nouvelles technologies, des logiciels ont été créé pour optimiser la performance d’un métier. Mais il faut encore que les personnes qui occupent ce poste sachent l’utiliser. Ou encore, la robotisation va faire disparaître des métiers, donc les personnes qui travaillaient à la place des robots vont devoir retrouver un métier. Cependant chaque métier demande des compétences particulières.

C’est à ce moment-là, qu’on parle de formation, de s’ouvrir sur un nouvel horizon et d’aller au-delà de ce que l’on n’a appris et assimiler jusqu’à présent. 

C’est pour cela qu’il est devenu essentiel d’évoluer.

Travailler son intelligence adaptative

Faire évoluer ses croyances, ses peurs et être ouvert à une nouvelle dimension qui permet de découvrir des choses que l’on ne soupçonnait pas.

En effet, en faisant évoluer son état d’esprit, on peut être acteur de ses propres compétences. En sortant de sa zone de confiance certes, en prenant des risques parfois, mais en étant leader de ses choix et maitre de son destin. Notamment en se formant seul ou en étant force de proposition, à l’initiative d’une demande de changement.

Il est important de comprendre la nécessité de faire évoluer son état d’esprit.

Il est également essentiel de savoir que face aux réticences et au changement, seulement un petit groupe de précurseurs, peut faire évoluer la masse. L’effet papillon est de mise.

La plupart des personnes redoutent de se mettre en risque parce qu’elles savent ce qu’elles perdent, mais ne savent pas encore ce qu’elles vont gagner. Le « petit groupe » pourra leur faire prendre conscience des avantages et que les risques sont surmontables.

 

Formats : 

  • Ateliers 45min à 1h30 ou des demi-journées
  • Conférences thématiques 1h ou 1h30
  • Coaching individuel et de groupe

Type d’intervenants : 

Coach en mieux-être, sophrologues, coach en bilan de compétences (partenariat).

Préparateurs mentaux, coach en communication positives

Test de personnalité et de forces

se simplifier la vie au travail

Puisque nous passons la plupart de notre temps derrière un bureau, autant faciliter sa manière de fonctionner et se sentir plus à l’aise dans son organisation. Petit tour d’horizon des conseils maison d’Einaï pour optimiser son quotidien professionnel.

On retombe en enfance

Veille de jour d’école : vous préparez votre cartable et votre tenue pour le lendemain. Cette classe de CE1 va être synonyme de réussite et d’intenses parties de balles aux prisonniers. Pourquoi ne pas s’inspirer de ces années passées pour définir l’outfit adéquat du meeting de demain après-midi, et de prendre le temps de repasser sa chemise ou de cirer ses chaussures ? On n’hésite pas non plus à vérifier le niveau de batterie de son ordinateur et à faire une mise à jour de la dernière version d’IOS pour se réveiller en toute sérénité et évacuer le stress des matinées trop pressées.

A fond la forme

On arrête les formules sandwich-éclair au chocolat-coca de la boulangerie. Ça concorde au centime près avec votre chèque-restaurant mais ça empêche de conserver une alimentation saine et les coups de fatigue de milieu de journée ne sont plus qu’une succession de piquage de nez devant votre écran. Prenez le temps de vous préparer un tupperware avec des légumineux pour remplacer la viande et faire le plein de protéines et d’énergie, un laitage allégé pour le calcium et la ligne et des fruits secs pour l’effet coup de boost.

La psychologie positive

Aidez à bien guider votre esprit pour mieux coopérer avec vous-même. Parlez-vous en termes précis et décrivez à voix haute vos objectifs à atteindre. Au lieu de vous répéter : « Ce rendez-vous de fin de semaine m’angoisse, la charge de travail qui m’attend est énorme » dîtes-vous : « C’est un nouveau challenge qui va m’aider à me dépasser et évoluer dans mes missions ». Votre cerveau sera alors moins résistant et influera de manière positive sur votre moral, votre physique et votre mental. Penser différemment consiste à envisager vos expériences sous une perspective nouvelle et à reformuler les situations compliquées ou les sources de stress en un nivellement positif et évolutif.

La méthode Seinfeld

Améliorez votre productivité en suivant la méthode de Jerry Seinfeld. Il s’agit de considérer la tâche comme achevée lorsque vous l’avez terminée. Définissez d’un point récurrent (chaque jour, chaque semaine) tel que : « apprendre 10 nouveaux mots de vocabulaire pour perfectionner votre anglais » ou « mettre à jour 20 lignes de votre fichier de prospection ». L’idée étant de tenir votre engagement sur le long terme et de ne surtout pas briser la chaîne. Cette méthode développera votre productivité et insufflera au fil du temps un sentiment d’évolution bénéfique.

booster sa productivité au travail

Vous avez le sentiment de passer beaucoup de temps au bureau mais d’avoir du mal à atteindre vos objectifs, d’avoir tendance à procrastiner ?

Quelque chose cloche dans votre façon de travailler. Vous savez pertinemment que vous pourriez être plus productif, vous avez cette volonté enfouie au fond de vous, mais vous n’avez pas encore eu le « déclic ».

Et si on vous disait que vous pouviez partir 2h plus tôt du travail en ayant atteint tous vos objectifs de la journée ?

Einaï a enquêté pour vous aider à booster votre productivité au travail grâce à des outils simples, gratuits et ludiques que vous allez adorer !

1- AutoTextExpander : l’extension Chrome qui écrit à votre place

Pour gagner du temps dans la rédaction et dire adieu aux tâches répétitives, installez l’extension Google Chrome AutoTextExpander sur votre ordinateur. Cette extension permet de faire gagner du temps à tous ceux qui doivent rédiger un contenu répétitif tout au long de la journée. Si vous êtes du genre à écrire 20 fois par jour « rendez-vous dans nos bureaux au 45 rue de Chabrol» AutoTextExpander le fait à votre place ! Vous définissez une phrase pour un raccourci, à chaque fois que vous taperez le raccourci, le contenu se saisira automatiquement sans que vous ayez besoin de tout retaper !

2- Pour les smartphone-addict : téléchargez Forest

Forest : cette application au petit nom champêtre est à installer d’urgence sur votre smartphone surtout si vous avez tendance à vous laisser distraire par votre téléphone. Forest est une application qui vous permet de programmer la durée pendant laquelle vous devez rester concentré. Au top départ, une petite plante se met à pousser sur votre écran. Si vous utilisez votre téléphone pendant la durée programmée, la petite plante se met à mourir. Une dissuasion psychologique efficace ! En effet, personne ne veut voir sa petite plante mourir, n’est-ce pas ?

3- Dites Stop aux notifications incessantes !

Bzzt,Bzzt…c’est le bruit que fait votre téléphone environ 100 fois par jours dès que vous recevez une notification. Vous ne vous en rendez sûrement pas compte mais les notifications que vous recevez sans cesse sur votre téléphone sont une source de distraction conséquente. Vous devriez tenter d’activer la fonction « ne pas déranger » de votre téléphone. Vous pouvez configurer cette fonction sur des plages horaires définies, certains jours de la semaine, c’est vous qui décidez ! Idéal pour se débarrasser de distractions futiles qui détournent votre attention en un instant !
Suivez le guide pour activer cette fonction sur votre iPhone ou sur Android

4- Ne perdez plus vos mots de passe !

Quoi de plus insupportable que de voir ce message s’afficher : « mot de passe erroné » quand vous essayez de vous connecter sur un site. Vos poils se hérissent, à chaque fois c’est la même histoire : vous croyez vous souvenir de vos mots de passe, vous comptez sur votre mémoire d’éléphant pour vous en souvenir, mais malheureusement, votre mémoire flanche. Résultat : vous perdez plusieurs minutes par jour à essayer de trouver le bon mot de passe ou les réinitialiser. La solution : Dashlane. Dashlane est une extension facilement installable sur votre ordinateur. Vous n’aurez plus à saisir vos mots de passe : Dashlane s’en occupe pour vous, le tout, de façon sécurisée bien sûr. Dashlane n’est pas simplement un gestionnaire de mots de passe : il remplit tous les formulaires à votre place : c’est un véritable coffre-fort numérique qui peut également contenir des copies de votre carte d’identité, passeport et carte vitale !

Ces petites astuces sont à appliquer au quotidien pour plus d’efficacité au travail. Et si vraiment, vous avez besoin de décrocher et de faire une pause, n’hésitez pas à consulter les offres proposées par Einaï.

Aujourd’hui, Angeï va aborder la question si sensible des cervicales. Vous avez régulièrement mal au cou, à la base de la tête.
Ce tutoriel est parfait pour soulager ces tensions qui se créent souvent à cause d’une position trop rigide devant l’ordinateur.
Un cou trop en avant qui n’est pas dans l’axe des vertèbres favorise ces douleurs.

Et si vous êtes sujets aux migraines. Je vous conseille de regarder le tutoriel jusqu’au bout. 🙂

Bientôt (ou déjà) le retour des vacances ! Reposée et ressourcée, vous retrouvez une équipe dynamique et regonflée à bloc par cette période de pause estivale. Profitez de cette rentrée pour mettre en place des actions qui permettront à vos collaborateurs de prolonger les bienfaits des vacances tout au long de l’année.

Organisez des temps de « pauses utiles » pour vos équipes

Comme chaque année, les emails en retard et les projets urgents vont rapidement prendre le pas sur les bonnes ondes des vacances… Alors, avant de remettre la tête dans le guidon, bloquez du temps, voire des espaces de récupération. Être opérationnel pour le restant de l’année en dépend !

En se ménageant du temps, vos collaborateurs peuvent canaliser et maîtriser leur stress et optimiser leur niveau d’engagement. C’est la garantie d’un climat de travail plus serein, plus productif et plus collaboratif.

De plus en plus d’initiatives sont prises dans ce sens, à l’image du groupe Pernod Ricard et sa journée mondiale d’actions solidaires. Dans 85 pays, les 18 500 employés du groupe s’affairent à nettoyer des plages, à réhabiliter des parcs, à rénover des maisons… En France par exemple, 400 collaborateurs consacrent cette journée à la fabrication de 80 ruches. L’opération remporte un franc succès au sein de l’entreprise avec un taux de satisfaction de 97% !

Quand on sait que le groupe Pernod Ricard peut compter sur un niveau d’engagement exceptionnel de la part de ses collaborateurs (96 % des salariés se disent « fiers d’être associés à leur entreprise »), il semble opportun de s’inspirer de ce type d’initiatives.

Et si la pause déjeuner était un bon moment pour prolonger les bienfaits des vacances ?

A l’instar de cette journée chez Pernord Ricard, profitez des déjeuners pour organiser des temps de micro-teambuilding. Ils seront l’occasion de partager les souvenirs de vacances, de se retrouver en équipe et de se changer les idées. C’est aussi un excellent moyen de faire de ses équipes une communauté engagée et engageante.

Créer des dynamiques adaptées à chaque situation

Déjeuner en équipe pour… partager !

Échanger sur les projets en cours au moment du déjeuner, c’est profiter d’un moment pendant lequel les esprits sont plus ouverts et plus créatifs. Ces instants décalés développent la collaboration et l’esprit d’équipe ou permettent tout simplement de se découvrir sous un autre angle.

Pour la rentrée, la thématique des vacances est idéale. Proposez à vos collaborateurs de rapporter 2/3 photos marquantes de leur séjour et de partager leurs meilleurs souvenirs. Il faudra veiller à un temps de parole équivalent pour permettre aux plus réservés de savourer les bénéfices de parler de soi et d’être écouté. Leur estime de soi et leur ego seront valorisés.

Déjeuner en équipe pour… apprendre !

La diversité des profils qui composent une équipe est une des plus grandes richesses de l’entreprise. Échanger, mieux connaître son voisin de bureau ou les membres d’une autre équipe est essentiel pour mieux collaborer mais aussi tout simplement pour enrichir sa culture générale.

Une fois par mois, proposez à des volontaires (sinon, c’est contre-productif !) de faire découvrir leurs métiers à leurs collègues. « Découvre mon job !! ». Un développeur sera ravi de faire comprendre le code aux non-initiés. L’exercice n’est certes pas simple (prendre la parole en public, faire preuve de pédagogie et vulgariser son expertise) mais le speaker en retirera un sentiment de fierté qui renforcera sa confiance en soi.

Déjeuner en équipe pour… renforcer les collectifs !

Mieux se connaître, mieux partager, mieux collaborer, c’est aussi renforcer le sentiment d’appartenance et l’engagement des salariés. Donner du sens à leur mission et leur rôle y contribue également. À l’image de Pernod Ricard, engager les équipes dans des actions solidaires permet de construire des équipes soudées.

Avec l’appui de la mairie de votre ville, proposez à vos équipes de faire du bénévolat ou du mécénat de compétences chaque vendredi midi par exemple. Repeindre un mur, créer des jardins potagers partagés, tutorer des jeunes en réinsertion, organiser un événement caritatif… quel que soit le projet soutenu, vos collaborateurs trouveront encore un peu plus de sens à leur mission et de cohérence entre leurs valeurs et celles de l’entreprise.

Transformez le quotidien de votre entreprise

Certes, ces initiatives permettent de capitaliser sur les bienfaits des vacances, mais ne vous contentez pas de les développer au mois de septembre, encouragez-les tout au long de l’année. Intégrer à la routine de vos collaborateurs des pauses quotidiennes pour se relaxer, échanger ou s’engager dans des actions caritatives permet de créer une culture forte autour de valeurs collectives et solidaires extrêmement moteur pour l’entreprise, son image employeur et l’implication de ses collaborateurs.

Le succès d’une telle démarche passe d’abord par l’engagement des dirigeants et des managers. Soyez acteur de ces initiatives pour montrer l’exemple et confirmer l’intérêt et la légitimité du temps consacré à ces moments particuliers qui contribuent à l’efficacité des collaborateurs et de l’entreprise.

Cet article a été publié en premier sur Linkedin : https://www.linkedin.com/pulse/prolongez-le-dynamisme-et-les-bienfaits-de-l%C3%A9t%C3%A9-vos-sarah-macheboeuf/

bonheur

Cet article s’éloigne quelque peu des autres articles publiés par Einaï jusque-là, car il va traiter du bonheur, pas forcément au travail, bien que l’on puisse s’en inspirer !

Il est grand temps de RENOUER AVEC LE BONHEUR, purement et simplement. Nous vivons tous notre vie à mille à l’heure, nos emplois du temps sont surchargés, les sourires ont disparu de nos visages… Nous ne prenons plus de plaisir, nous n’en prenons pas le temps et nous avons même oublier que la simple notion de bonheur devrait ÉCLAIRER NOTRE QUOTIDIEN.

N’êtes-vous pas fatigués de tout faire en trainant les pieds que ce soit à la maison ou au travail, de ne plus être motivé, de ne plus vous extasier pour quoi que ce soit… ?
Q’est-ce que le bonheur ? Bien que l’on ait chacun notre conception très personnelle du bonheur, une définition assez généraliste existe : « un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents ».

« Ne cherchez pas le bonheur, créez-le. »

La meilleure façon d’être heureux, de connaître cet état de plénitude et de sérénité absolues, est d’en être le maître : soyez responsable de votre propre bonheur ! Donnez-vous l’opportunité d’être votre propre source de bonheur, il ne doit plus dépendre des autres. Les gens qui nous entourent peuvent nous apporter du bonheur, du bien-être et ce qu’ils ont à nous offrir n’est absolument pas négligeable. Recevons le POSITIF, le BEAU qui nous est offert, et laissons de côté ce qui peut entraver notre plénitude. Qui mieux que vous-même sait ce qui vous fait plaisir ? Qui mieux que VOUS-MÊME peut contrôler en temps réel vos humeurs, vos pensées ?
Faites donc la liste de tout ce qui vous rend heureux : d’un rayon de soleil en plein mois de février à ce cadeau formidable offert par vos amis ; tout compte, tout est important, les petits bonheurs comme les grands.

Il n’est pas question de devenir sans cœur, sans émotion ni sentiment ou compassion… Il s’agit néanmoins de se préserver, de se protéger et de créer sa petite bulle de bonheur, et de ne laisser personne la faire éclater.

Devenez des professionnels du bonheur…

Rendez-vous ce service : accordez-vous le droit de faire ce qui vous plait ! Pour une fois, posez-vous la question : qu’ai-je envie de faire aujourd’hui ? Une balade dans le parc ? Un instant cocooning au chaud chez soi ? Prenez le temps de satisfaire vos envies, ce ne sont pas des caprices, ce sont des instants essentiels à votre survie ! Se faire plaisir, retrouver des moments plaisants, émouvants, vibrants dans sa vie, accomplir de belles choses, avoir des étoiles dans les yeux… Ce n’est pas idéaliste, ce n’est pas une lubie : c’est à cela que devrait ressembler la vie ! Partagez ces moments de bonheur avec ceux que vous aimez, répandez votre envie d’être heureux autour de vous, les ondes positives sont contagieuses !

Faites confiance à votre cerveau…

Il paraitrait que le bonheur est secrété par notre cerveau… En effet, 12% de nos pensées quotidiennes traitent de l’avenir et la plupart d’entre elles sont positives ! Notre cerveau a la capacité de trouver un aspect positif à chaque situation, même si elle ne se déroule pas comme nous l’avions prévu, pour peu qu’on le laisse faire !
Le BONHEUR passe par la pensée : on se met activement et définitivement à la pensée positive ! Il n’est plus question de se laisser abattre par les désagréments du quotidien… On relève la tête, et on cherche une solution, on s’oblige à voir le positif dans toute situation.

Avec einaï, BE HAPPY AT WORK, et surtout, BE HAPPY tout court.

En plus des livres conseillés dans l’article concernant le HYGGE, einaï vous propose de découvrir une nouvelle sélection de bouquins qui traitent du bonheur, pour vous aider à apprendre à être heureux, ou tout simplement pour approfondir le sujet :

Le terme hygge (à prononcer « hugueu »), ou « comment être heureux à la danoise », n’a de cesse d’être mentionné dans des articles ou d’être le sujet principal de dizaines de livres depuis quelques mois.

À l’heure où le bonheur revient sur le devant de la scène, même au sein de nombreuses entreprises qui mettent un point d’honneur à assurer le bien-être de leurs employés, il était temps qu’einaï vous éclaire sur le HYGGE, et s’en inspirer comme source de bien-être au travail !

Le mot « hygge », d’origine danoise, fait référence à des termes français comme « cocooning »« bien-être ». Il s’agit d’une psychologie de vie faisant partie intégrante de de la CULTURE DANOISE, visant à valoriser et à profiter de petits moments qui nous paraissaient jusque-là anodins, tels qu’un bon thé au coin du feu, emmitouflé dans un plaid moelleux, une conversation sincère et profonde avec des amis, un dîner rempli d’éclats de rire, un bon film, le dos reposé contre un millier de coussins… Bref, des moments feel good, des petits instants de vie pleins de beauté et de sérénité qui redonnent confiance en soi !

L’idée est d’apporter l’attention que ces petits plaisirs méritent, notamment durant l’hiver, d’instaurer une sorte de rituel de bien-être…
Si le concept est encore un peu flou pour vous, autant vous dire que l’on peut lui faire confiance : le Danemark est en tête des pays les plus heureux du monde, quand nous, français, ne sommes que 36ème !

Le hygge s’inspire de décoration épurée, d’une ambiance zen et cocooning, de bougies… Si l’esprit hygge passe par ces petits moments cocooning passés chez soi, dans une ambiance cosy, au milieu des plaids, des coussins, des chaussettes en laine et des rires, on peut également retrouver ses bienfaits tout au long de la journée, même au travail, où la liberté de décorer son environnement est assez limitée !

Voici quelques conseils pour développer l’esprit hygge tout au long de votre journée de travail :

Prenez le temps…

Accordez-vous des petits moments de pause, de réflexion ou d’observation au cours de votre journée. Dans le bus, le train, ou le métro, même à pied dans la rue, observez ce qu’il se passe autour de vous, des rires, des sourires, des échanges de regards… Assis à votre bureau, fermez les yeux une minute et respirez à fond ; sur le chemin, appréciez l’architecture de la ville, la couleur changeante du ciel, la devanture charmante de cette boutique… Ouvrez-vous de nouveau aux plaisirs simples et instantanés, reconnectez-vous à votre environnement !

Apprenez à apprécier les petites choses…

Un temps d’attente de moins de 2 minutes dans le métro ? Un bon café avant de s’installer à son bureau ? Un mot gentil de l’hôtesse d’accueil ? Ce monsieur ou cette dame serviable qui vous tient la porte ? Apprenez à accueillir et à intégrer ces petites choses qui réchauffent le cœur ! Ouvrez les yeux, les autres ont beaucoup à donner pour peu que vous soyez prêts à recevoir !

Entrainez-vous à l’esprit « GOOD VIBES » …

Helen Russel, journaliste anglaise, témoigne : « Il ne s’agit pas d’ignorer les problèmes mais de prendre soin de soi pour avoir la force de les affronter. ». Cela passe également par l’esprit ! Avoir un mode de pensée positif est essentiel pour se sentir bien ! Faites une liste des choses positives que vous vivez chaque jour, chaque petite chose qui vous fait sourire, qui vous fait du bien… S’entrainer à accorder plus d’importance aux aspects positifs de votre vie plutôt qu’aux aspects négatifs est primordial pour prendre soin de soi !

Pour approfondir le sujet, einaï vous conseille cette sélection d’ouvrages :

Ces vidéos de 2 min sont créées pour vous apporter un petit “plus” afin d’augmenter la qualité de votre vie au travail.

Voici le premier tuto@work by einai.
J’ai souhaité commencer par vous proposer la base de la relaxation :

Elle est au cœur de la gestion de nos émotions, alors lorsque vous ressentez une sensation contraignante ou de la fatigue. Utilisez la respiration pour contrôler vos émotions ou vous redonnez du tonus. Recommencer cet exercice jusqu’à ressentir une sensation plus agréable.