Améliorer son expérience collaborateur : les leviers de la QVT

experience-collaborateur

L’expérience collaborateur, tout comme sa jumelle en termes d’image, la marque employeur, sont sur toutes les lèvres. Il faut dire, une bonne expérience collaborateur est gage d’attraction et de fidélisation des talents, d’adhésion de vos collaborateurs à votre culture d’entreprise, de leur bien-être, et par conséquent, de motivation et de performance. Le secret de son succès ? La Qualité de vie au travail (QVT) est une approche mêlant amélioration des conditions de vie professionnelle des collaborateurs, qui fait converger les objectifs stratégiques de l’entreprise avec les besoins de ses équipes. 

L’Accord National Interprofessionnel du 19 juin 2013 « Vers une politique d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail et de l’égalité professionnelle » propose un cadre de la QVT qui couvre cinq aspects : 

  • les conditions de travail ;
  • la qualité de l’environnement physique de travail et celle du contenu du travail et son organisation ; 
  • le respect de l’égalité professionnelle ; 
  • la qualité des relations de travail et sociales, de l’information et de l’engagement partagés;
  • et la conciliation des vies professionnelle et personnelle et les possibilités de réalisation et de développement, c’est-à-dire la formation et l’évolution professionnelle.  

Chez einaï, nous vous proposons de découvrir les principaux leviers de la Qualité de Vie au Travail, les principaux points sur lesquels agir, et leurs avantages, non pas selon les principaux aspects de la QVT, mais selon les différents points formant le cycle de vie professionnelle du collaborateur.

Marque employeur, pré-onboarding et onboarding :

Votre relation avec vos collaborateurs commence avant même le processus de recrutement. Votre image en tant qu’entreprise, votre marque employeur, va de paire avec votre expérience collaborateur : à elles deux, elles retranscrivent votre positionnement employeur. Ainsi, votre réputation (et e-reputation) sont les premiers éléments qui vont constituer l’idée que se font de vous vos futurs collaborateurs.

Vient ensuite votre processus de recrutement, premier contact réel avec vos candidats potentiels. Le processus est-il long ? Etes-vous disponible pour répondre à leurs questions ? Exprime-t-il votre culture d’entreprise ? Votre degré de transformation numérique ? Ces éléments permettent aux candidats, qui vous jaugent et jugent en retour, de se faire une idée de votre GRH, de votre management.

L’onboarding est un moment clé de la vie de vos nouveaux candidats au sein de votre entreprise. C’est durant cette période que se joue leur intégration à vos équipes, la transmission de votre culture d’entreprise, la création de liens humains, l’acquisition de vos méthodes de travail. Ces moments vont faire leur motivation, leur implication, et donc, leur performance, qu’elle soit individuelle ou conjuguée à celle de leurs collaborateurs.

Einai-CTA-Diagnostic

La relation au travail : sécurité, objectifs, missions, santé.

Nous entrons ici dans le vif du sujet: après tout, l’élément central d’un travail, c’est les conditions d’exercice de son emploi. Au-delà de l’évidente sécurité à laquelle aspirent vos employés, qui est une obligation légale, il s’agit là de construire des conditions favorables à l’épanouissement professionnel de vos collaborateurs. Il s’agit de l’intérêt des missions, de la possibilité pour vos collaborateurs de s’impliquer, d’être force de proposition, d’avoir simultanément de l’autonomie et un accompagnement. Il est également important de fixer des objectifs, afin que vos collaborateurs sachent où ils vont, se sentent évoluer. Une fois n’est pas coutume, le marketing nous offre des outils pour définir ces objectifs : ils doivent être SMART, c’est-à-dire spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et définis dans le temps. Ce sont les conditions du bien-être de vos collaborateurs et de votre entreprise : ils évitent une surcharge de travail, ou un manque d’intérêt, qui peuvent mener à un désengagement, un surengagement, jusqu’au burn-out. Prévenir les risques psychosociaux est la B-A-BA de la QVT. En résulte un turnover qui est nocif pour vos collaborateurs, leurs équipes, coûteux pour votre entreprise, une perte de temps et d’efficacité.

Le management :

L’une des clés des bonnes conditions d’exercice de leurs emplois, pour vos collaborateurs, est la qualité du management. Ce sont les relais de l’information, de votre culture d’entreprise, et en tant qu’interlocuteurs privilégiés de vos collaborateurs, d’un point de vue professionnel et humain. Ils sont garants de l’épanouissement des membres de leurs équipes. Ils participent à l’établissement d’une atmosphère de travail agréable, à l’émulation et à la motivation des équipes, à leur implication, leur intégration. Ils sont là pour révéler les compétences de vos collaborateurs, et l’intelligence collective des équipes. Les aider à voir la corrélation entre QVT et performance, et encourager l’échange des bonnes pratiques entre les managers, en fera de précieux relais et alliés dans l’amélioration des conditions de travail de vos collaborateurs, qui profitera forcément à votre entreprise. 

La relation à l’entreprise :

L’adhésion à l’entreprise en tant que structure, à ses valeurs, à sa vision, participent grandement à l’intégration, l’implication et la motivation des collaborateurs. Il y a d’abord le point de l’égalité professionnelle, notamment entre les femmes et les hommes, de l’absence de discriminations, de harcèlement, de l’engagement actif, de la prévention et de l’action en ce sens, qui sont des obligations légales. Au-delà de ça, il y a les valeurs propres à l’entreprise, son ouverture à l’innovation, sa capacité à communiquer sa culture d’entreprise, ses valeurs, ses processus, qui permettent de susciter une adhésion plus forte des équipes. Vos valeurs ont de la valeur, et les afficher permet de préciser votre positionnement employeur. 

L’environnement de travail :

Au-delà de la relation au travail, à son contenu, il y a également les conditions matérielles et relationnelles de l’exercice de ce dernier. Il s’agit de son organisation spatiale, temporelle. On peut notamment aborder les questions de télétravail, d’horaires, de séparation de la vie professionnelle et personnelle, de l’ergonomie et du confort du poste de travail, au bureau ou chez soi. Il y a également la question des relations interpersonnelles, horizontales et verticales, qui sont favorisées par le partage, l’échange, la création de souvenirs, l’implication de l’entreprise dans le bien-être de ses collaborateurs. Ou encore les soft-skills et savoir-êtres qui viennent adoucir les relations, les fluidifier, et donnent des armes à vos collaborateurs dans leur travail individuel et collectif. Ainsi, la convivialité, les moments de vie, l’engagement dans le bien-être des collaborateurs, l’aménagement d’un environnement de travail agréable, favorisent l’entente, l’intelligence collective et la détente. Souvent considérées comme accessoires, elles ne sont pas à négliger.

La gestion de carrière :

Incontournable de la fonction de RH, une implication active et co-constructive de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) leur permet de se projeter avec sérénité vers l’avenir, vers un épanouissement professionnel et personnel, au sein de votre entreprise. Il s’agit là non seulement des perspectives d’évolution professionnelle, de mobilité, en termes de postes, de missions, mais également d’accompagnement dans la formation. La montée en compétences de vos troupes, à la fois les hard skills et les soft skills, fait partie intégrante de vos missions en tant qu’employeur. Ces compétences sont un atout pour vos collaborateurs et votre entreprise : les compétences acquises viennent renforcer votre entreprise, le fonctionnement collectif vos équipes et l’engagement à long terme de vos collaborateurs, limitant le turnover et le désengagement.

L’offboarding :

Le départ de vos collaborateurs est un processus à ne pas négliger, ne pas bâcler. Qu’il s’agisse de l’organisation de la passation, indispensable à la fluidité de la continuité des missions, en limitant au maximum un moment de flottement, et vis-à-vis des collaborateurs qui vous quittent, à qui vous voulez laisser une bonne image jusqu’au bout de l’expérience : après tout, même en tant qu’anciens employés, ils resteront des ambassadeurs de votre entreprise, de sa marque employeur, et de la cohérence de votre positionnement employeur. 

Chez einaï, nous avons à cœur de co-créer des solutions avec nos clients, d’employer ces leviers afin d’améliorer l’expérience collaborateur et la Qualité de Vie au Travail de leurs collaborateurs. Avec une approche multidimensionnelle de la QVT, nous leur assurons son intégration et son déploiement dans leur culture d’entreprise, afin de vivre la QVT au quotidien.

Articles récents :