C’est à partir du 31 octobre que vous avez pu découvrir en salle le film Bohemian Rhapsody, du groupe mythique, Queen, et du parcours de son artiste vedette, Freddie Mercury.

Freddie Mercury, un chanteur atypique qui fédère les équipes, trouve et fidélise les talents. Cette fameuse impertinence constructive et cette audace qui le caractérisent tant sont-elles des clés pour des entreprises en transformations ?

La musique de Bohemian Rhapsody raconte la mélodie et l’harmonie, mélange la pop, l’opéra ainsi que les voix, et accorde guitare, piano, basse et batterie. Queen, c’est l’histoire de talents d’univers intégralement différents qui se coordonnent pour un résultat surprenant de justesse, d’équilibre et d’une émotion hors du commun.

Ainsi, la composition de ce célèbre groupe peut-elle être transposée à l’entreprise ?Pourquoi la musique est-elle aussi fédératrice au point de lever une foule entière ? Audace, créativité, décomplexion et sincérité ou croire à son potentiel ? L’entreprise est-elle vraiment prête à faire une place aux talents ?

Freddie Mercury, un atypique qui casse les codes

Le groupe Queen, c’est avant tout des milliers d’albums vendus et un succès interplanétaire grâce à la persévérance de son leader, Freddie Mercury.

Mais qu’est-ce qu’un groupe de musique ? Un leader et des experts qui unissent leurs savoir-faire et leurs talents, avec une partition différente pour chacun, pour un objectif commun : réussir à jouer ensemble en harmonie, de manière coordonnée et juste, et le tout en y prenant du plaisir. La musique, c’est aimer donner pour recevoir, installant ainsi un véritable cercle vertueux.

Et quel est le rapport avec l’entreprise ? Peut-être pouvons-nous considérer que les musiciens sont les services supports tels que le DAF (Paye/comptable), Sales (commercial), communication ; que l’agent est le DG (business) et que le chanteur est le DRH, chargé de créer des émotions pour emporter le public. S’il s’agit d‘une PME, les rôles du DG et celui du DRH seront généralement le même car ce sont les mêmes personnes. Enfin, le public pourrait être comparé à l’ensemble des collaborateurs.

Comment le groupe Queen est-il parvenu à fédérer un public aussi engagé ? Ce groupe est inspirant parce qu’audacieux, pousse à l’interrogation voire à une remise en cause. Appliqué à l’entreprise, cela permettrait à un DG, un DRH ou un manager de réaliser qu’il est temps d’oser sortir plus régulièrement des cases, de faire confiance et de s’accorder le droit de manager autrement en misant sur les talents, le collectif, la bienveillance et l’envie.

Aujourd’hui, l’entreprise se contente de jouer la partition de son job. Tout est écrit ! Chercher le petit truc en plus qui changera tout. La singularité et le talent transformeront l’entreprise en lieu de succès.

Est-il trop tard pour les DRH ? Est-ce que ce sont juste des signaux d’alarmes ?

Un leadership collaboratif à trouver ? Freddie Mercury était un homme sensible, très atypique qui a su mélanger les styles de musique. Cependant, sa force a été de suivre sa petite voix intérieure, la voix de son inspiration, tout en voulant satisfaire son public, s’intéresser à lui et lui faire plaisir. D’ailleurs, un des titres phares, « We are the champions », a été réalisé afin d’avoir un lien direct avec le public, lien introduit par le pronom personnel « nous » englobant une totalité.

Les DRH ont perdu leur leadership en raison d’un absentéisme, de burn-out de plus en plus nombreux, de process qui régissent leurs métiers et les empêchent tout simplement de travailler sur et avec « l’humain ». Nous ne sommes pas des robots ni des machines !L’humain ne peut pas être traité comme un tableau Excel, mais être considéré à sa juste valeur. Aujourd’hui, la relation humaine, la relation au vivant doit être une priorité stratégique. Nul doute que l’entraide, le partage et le sens sont les clés de la réussite.

Alors, les fonctions « Ressources Humaines » doivent être plus pragmatiques et mettre en place des choses correctes. Il faut être dans la pratique, dans l’expérimentation et ne plus avoir peur d’être borderline et de dépasser ces lignes. Avoir le bon feeling, le bon mood, le bon ressenti, tant d’expression musicales qui signifient purement et simplement « être à l’écoute ».

Les collaborateurs hypers polyvalents ! Il est important de mieux se connaître pour mieux travailler avec les autres. L’ensemble des musiciens, Brian May, Roger Taylor et John Deacon, ont très vite compris qu’il fallait mettre leurs talents individuels au service de la folie créative de Freddie Mercury. Ils ont ainsi totalement adhéré car ils avaient foi en lui. Aujourd’hui, les entreprises doivent accorder leurs « la », se mettre au diapason pour créer une harmonie collective afin que ça sonne juste. Chacun a son rôle et sa place, celui qui fait de la basse n’est pas forcément bon au piano.

Le plus important est de comprendre les spécificités de chacun pour développer leurs compétences, comprendre où ils prennent le plus plaisir à travailler, au lieu de les forcer à être bons un peu partout.

Pour cela, il est urgent de s’accorder du temps ensemble, fédérer, créer du lien social, dynamiser les espaces de travail, échanger et communiquer de vive voix tout en réduisant le digital pour valoriser le vivant et ainsi créer une dynamique de groupe. Faire vivre des émotions, redonner du sens à son travail, ressentir pour comprendre, se faire plaisir !

Lors du concert caritatif de Live Aide, cet événement a rassemblé environ 1,5 milliard de personnes réparties dans 100 pays différents. Or, ce qui est intéressant dans cet événement planétaire, c’est la mobilisation du public, l’envie pour les groupes de musique de faire partie de cette aventure unique, de donner le meilleur pour inciter à l’entraide. Le show avait pour objectif de « lever des fonds pour soulager la famine en Ethiopie », un moment de communion ultime autour de la musique et du chant. Tout le public communiquait, partageait et vivait un moment intense ensemble.

Oui, explorer sa voix pour communiquer autrement dans l’entreprise est un moyen d’y parvenir. En chantant, c’est plus fun et surtout les bienfaits sont multiples ! Chanter est un formidable moyen de communion dans une entreprise.

Or, l’entreprise ne symbolise plus les émotions car elle a mis en place trop de process, trop de reporting. On s’envoie des mails au lieu de se parler. Et si on remettait le vivant au cœur des entreprises ? Retrouver de la communication vivante et intelligence, créer du lien, partager… Découvrir l’intelligence corporelle pour développer l’intelligence émotionnelle, créer du lien social pour arriver à une intelligence collective. Osez la voix : dépassement de soi, réveil des potentiels, rester en sommeil !

Conclusion : Et si les DRH retrouvaient leurs lettres de noblesse ?

Alors bien sûr, l’idée n’est pas que vous soyez tous des Freddie Mercury (surtout avec la partie sombre de son parcours). Mais ce qui nous intéresse est de rendre les lettres de noblesse de la fonction « Ressources Humaines » qui est trop considérée comme réglementaire, presse-papiers et process.

Nous pensons qu’il faut que cette fonction, ce département, prenne de la hauteur pour redonner du sens, de la passion, de l’envie à l’ensemble des collaborateurs afin de donner un cap, une vision claire de l’entreprise. Aujourd’hui, c’est « plutôt » le DG qui occupe ce rôle de leadership. Pourquoi pas, mais sa fonction est plus liée au business, aux actionnaires, aux grands partenariats internationaux.

Celle du DRH est liée directement aux hommes, à leur compréhension et la mise en oeuvre de programmes afin de les aider au quotidien. Qui de mieux placé afin d’apporter l’énergie, le leadership et les solutions en co-construction avec l’ensemble des collaborateurs?

Merci à Corinne Rocca (coach vocal) pour la cocréation de cet article.

Cet article a été publié en premier sur linkedin : https://www.linkedin.com/pulse/et-si-freddie-mercury-%C3%A9tait-votre-drh-sarah-macheboeuf/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *