Blog
Impliquer
Bien-être au travail

Le burnout, comment prévenir les risques en entreprise ?

Par
Sarah Macheboeuf
Sarah Macheboeuf
Modifié le
13
June 2024
Créé le
20
March 2024
Partager l'article
Bien-être au travail

Le syndrome d'épuisement professionnel ou burnout représente un véritable problème de santé publique. En France, près d'un salarié sur cinq déclare souffrir de fatigue chronique liée à son travail. Ce syndrome de souffrance au travail touche en particulier les professions de soins. Les conditions de travail sont souvent difficiles avec une forte charge émotionnelle et des rythmes intensifs. Les collaborateurs sont particulièrement exposés aux risques psychosociaux avec le stress permanent, la dépersonnalisation des patients et une charge de travail trop importante. Analyser les principaux facteurs de risques d'épuisement en entreprise et proposer des préconisations concrètes permet d’éviter le burnout des collaborateurs et les arrêts de travail.

Source : Unsplash

Définition du burnout et de l'épuisement professionnel

Le burnout ou syndrome d épuisement professionnel est un état d'épuisement physiologique, émotionnel et mental résultant d'un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel. Selon l'OMS, il s'agit d'un syndrome résultant d'un stress chronique au travail non résolu.

Le syndrome d'épuisement professionnel ou « burn-out » se caractérise par trois dimensions pouvant affecter les soignants et les travailleurs :

· Un épuisement physique et émotionnel ou sentiment de vide affectif : causé par la surcharge de travail et de l’usure psychologique.

· Une dépersonnalisation : due à un manque de sens dans la vie professionnelle.

· Un sentiment d'inefficacité personnelle : causé par la surcharge, crise d'identité professionnelle menant à une perte de motivation et d'accomplissement personnel.

Les principaux facteurs de risque sont une charge de travail excessive, un manque d'autonomie et une ambiguïté de rôle. Ils entraînent des problèmes de santé au travail comme des maladies professionnelles et psychiques. Dans certains cas, cela peut mener à des symptômes psychiques ou des troubles mentaux nécessitant des arrêts de travail, un suivi par un psychiatre ou un médecin traitant (peut être pris en charge par la sécurité sociale). Les médecins généralistes et les psychologues sont souvent en première ligne pour détecter les signes de mal-être ou de burn-out chez les travailleurs (trouble psychique, trouble anxieux,...).

Principales professions touchées

Les burnout concernent les professions de soins et d'aide à la personne comme les infirmiers, les médecins, les psychologues, les assistants sociaux, les éducateurs spécialisés... Elles présentent souvent une forte charge émotionnelle, des conditions de travail difficiles et une charge de travail importante pour le professionnel de santé.

Les enseignants sont également touchés, notamment en raison de la désillusion face à l'ambiance dans les établissements scolaires, la dégradation des conditions de travail et le manque de reconnaissance.

Les cadres et les dirigeants d'entreprise sont aussi de plus en plus concernés par ce syndrome, en raison principalement d'une forte exigence de résultats couplée à une pression constante et des responsabilités de plus en plus importantes.

Les conséquences du burnout

Le burn-out a de graves conséquences sur la santé physique et psychique des travailleurs. Il entraîne des maux de tête, des troubles du sommeil, des crises d'angoisse ou des problèmes cardiaques pouvant mener à des maladies professionnelles. Sur le plan psychologique, le burn-out se traduit souvent par de la déprime, de l’irritabilité, la perte de motivation et de confiance en soi, des symptômes psychologiques et un sentiment de mal-être affectant la santé mentale. Il résulte du sentiment de travailler pour rien.

Cela peut aboutir à des arrêts de travail prolongés nécessitant le suivi d'un médecin traitant voire d'un psychiatre, une baisse de productivité, voire des démissions à cause d'une perte de sens dans la vie professionnelle. Selon les études, entre 5 à 10 % des arrêts maladie seraient liés à un état de burn-out dû à une surcharge de travail et une usure psychologique pouvant impacter la santé au travail des soignants et autres travailleurs.

Prévenir les risques de burnout en entreprise

Plusieurs actions peuvent être mises en place par l'entreprise par les services de santé au travail pour prévenir le burn-out des travailleurs. Il est important de détecter précocement les signes de mal-être chez les collaborateurs et de faire en sorte de réduire leur charge mentale et physique de travail.

Source : Unsplash

Aménager les conditions de travail

Un environnement professionnel propice au bien-être des travailleurs est un rempart efficace contre le burn out. Réduire l’importante charge de travail apparaît comme une mesure essentielle pour améliorer l’efficacité professionnelle. En limitant la pression vis à vis du travail, due aux délais imposés et aux objectifs inaccessibles, on diminue les facteurs de stress au travail et les risques d’épuisement. Cela permet également aux travailleurs de ne pas être constamment dans l'urgence, ce qui leur laisse le temps de la réflexion et de la prise de recul nécessaires pour éviter le surmenage et le burnout.

De même, renforcer le soutien social au sein des équipes permet de lutter contre l'isolement professionnel, souvent délétère. Cela évite la spécialisation exacerbée qui conduit à la parcellisation des activités et au bore out. La polyvalence accrue des salariés renforce leur sentiment de compétence de valorisation personnelle et d’accomplissement personnel au sein de leur métier. Cette organisation du travail réduit les risques d'épuisement et les situations d’épuisement.

Retrouvez nos conseils pour aménager un espace détente dans vos bureaux en lisant notre article dédié.

Améliorer le management

L'amélioration du management revêt également une importance capitale dans la prévention du syndrome d'épuisement professionnel et des maladies professionnelles. En effet, une bonne gestion des équipes participe grandement au bien-être au travail des travailleurs.

Il apparaît essentiel de former les managers aux problématiques liées au burn-out. Ces derniers doivent pouvoir repérer les signes d'épuisement chez leurs collaborateurs, alors même que ces signaux peuvent parfois passer inaperçus. Une telle formation favorise leur capacité d'écoute et d'accompagnement des éventuelles situations de détresse voire de dépression.

Par ailleurs, développer une relation de confiance entre encadrants et salariés est bénéfique à tous. Se sentir soutenu psychologiquement par sa hiérarchie est un facteur protecteur pour faire face aux exigences professionnelles et éviter le syndrome d'épuisement professionnel ou « burn-out ».

En cas de forte charge mentale ou physique de travail, le sentiment d'être épaulé et compris par sa direction permet de prévenir le risque de mal-être professionnel. Ne pas se sentir isolé et bénéficier d'une écoute bienveillante est des remparts contre le stress au travail pouvant conduire à des problèmes de santé au travail comme des maladies professionnelles. Cela participe à garder le sens et la motivation dans sa vie professionnelle malgré une surcharge de travail ou une usure psychologique dans le temps.

Source : Unsplash

Renforcer le lien social

Renforcer le lien social entre les collaborateurs est un levier important de prévention du syndrome d'épuisement professionnel. En effet, un collectif de travail soudé et bienveillant est gage de mieux-être au quotidien.

Promouvoir l'organisation d'activités collectives en dehors des horaires de travail permet de développer la convivialité au sein des équipes de travailleurs. Les temps informels de détente partagés sont l'occasion d'échanges plus spontanés, sources de solidarité et de soutien social mutuel entre collègues. Cela participe à lutter contre le risque de burn-out en cas de forte charge mentale ou physique.

De même, faciliter la communication à double sens au sein de l'entreprise favorise l'expression des salariés et la prise en compte de leur ressenti par la direction. Cela nécessite d'instaurer un canal d'écoute dédié, que ce soit par le biais du médecin du travail ou d'un psychologue afin de repérer précocement les signes de mal-être ou les problèmes de santé au travail. Le suivi par les médecins généralistes permet également d'orienter vers un psychiatre en cas de troubles psychologiques ou d’épuisement émotionnel. L'objectif est de prévenir les risques de burn-out liés à une surcharge de travail ou une perte de sens dans la vie professionnelle.

Reconnaître et valoriser régulièrement le travail réalisé est de nature à renforcer la cohésion des équipes. Cela participe à leur sentiment d'utilité et d'accomplissement collectif, éléments essentiels pour lutter contre le sentiment de désengagement. Renforcer le lien social constitue ainsi un levier non négligeable de prévention du burn-out.

La prévention du burnout passe par des actions à la fois individuelles (apprentissage de techniques de gestion du stress) et collectives au sein de l'entreprise pour améliorer les conditions et l'environnement de travail. Une vigilance constante sur ces facteurs de risques permet de préserver la santé physique et mentale des salariés.

Et pour renforcer la cohésion d’équipe, retrouvez nos idées pour un team-building original avec vos collaborateurs.

Sarah Macheboeuf
Chief Happiness Officer & Experte en Expérience Collaborateur

Toutes les réponses à vos questions

Catalogue Bien-être
Comment organiser sa semaine de la QVT

Articles similaires

Team Building à Lyon : Guide Complet pour Renforcer la Cohésion de Votre Équipe

Découvrez les meilleures activités de team building à Lyon pour souder les équipes et renforcer l'esprit d'équipe. Différentes options vous sont proposées.

Ateliers bien-être en entreprise : avantages et impact

Découvrez comment les ateliers bien-être peuvent impacter la qualité de vie au travail.
Animation
14
May 2024

Faut-il faire appel à une agence team-building ?

Découvrez les avantages et inconvénients de faire appel à une agence spécialisée dans l’organisation de team building pour dynamiser et souder une équipe.