Implanter une culture du feedback dans son entreprise

implanter-culture-feedback-entreprise

Adaptabilité, agilité et amélioration continue sont les mots d’ordre pour toute entreprise désireuse de se développer et survivre face à la concurrence accrue. Dans ce cadre, le feedback s’impose comme l’un des outils incontournables pour les entreprises. Néanmoins, il existe de nombreux freins à donner du feedback : c’est pourquoi, de plus en plus d’entreprises optent pour la formation de leurs managers et collaborateurs afin de leur donner les clés pour donner et recevoir du feedback.

Dans cet article, nous aborderons l’importance de déployer une culture du feedback dans l’entreprise. Qu’est-ce que le feedback? Quels sont les intérêts de la démarche ? Comment instaurer une culture du feedback dans son entreprise ? 

Qu’est-ce qu’un feedback ?

Définition du feedback

Le feedback est un anglicisme :  la traduction littérale de feed-back  est « nourrir- retour » , ou plus simplement, un retour nourrissant, qu’on exprimera en français par le mot rétroaction. Donner un feedback, c’est donc donner une rétroaction, et plus exactement un retour d’information.

Le feedback comprend donc toute information que nous recevons sur nous-même. C’est ce qui permet de clarifier les points d’amélioration, de grandir, d’apprendre de soi, de ses expériences et des autres. Il s’inscrit dans une démarche personnelle et / ou collective d’amélioration continue.

Objectif du feedback

L’objectif du feedback est d’encourager son interlocuteur à maintenir un comportement, une action aux conséquences positives ou de corriger un comportement, une action aux conséquences négatives.

Types de feedback

Le feedback correctif :

Chez einaï, on préfère parler de feedback correctif et non pas de feedback négatif. L’objectif de ce feedback est de mettre en lumière un comportement, des faits ou des dires qui ont une conséquence négative et que l’on souhaite voir changer. On ne parlera pas de critique, “même si c’est une critique constructive” car la notion de critique implique la notion de jugement, on parlera plutôt de remarque ou de commentaire constructif qui implique les notions d’observation et d’empathie. Ce feedback permet à l’interlocuteur de prendre conscience des changements à opérer et de rectifier le tir. Il doit être factuel et régulier, afin de mettre le collaborateur dans une posture d’apprenant et non pas sur la défensive. 

Les feedbacks correctifs peuvent avoir deux types d’objectifs :

  • un objectif de développement, en donnant à l’interlocuteur de nouvelles façons de faire, de penser. On accompagne l’interlocuteur pour qu’il s’améliore, teste de nouvelles choses, un nouvel angle de vue, pour qu’il puisse grandir, aller plus loin, faire mieux. Cet accompagnement s’inscrit pleinement dans l’amélioration continue. 
  • Un objectif de recadrage : on souhaite dans ce cas faire rentrer dans le cadre une personne qui en est sortie. La personne qui fait le feedback voudra mettre en évidence des faits concrets qu’elle ne souhaite plus voir se reproduire. Il n’est pas question d’aider quelqu’un à se développer dans son travail, mais plutôt de lui signifier d’arrêter de faire quelque chose qui n’est pas bon.

Le feedback positif :

Le feedback positif a pour objectif de mettre en lumière une action ou un comportement aux conséquences positives et que l’on souhaite voir perdurer ou se reproduire. C’est une bonne manière de motiver notre interlocuteur à poursuivre son comportement ou son action. Souvent négligé au profit du feedback correctif, notamment en France, où nous préférons pointer du doigts ce qui ne va pas. Il est cependant un allié de choix en entreprise car c’est un puissant vecteur de motivation et de confiance en soi. Il est très utile pour mettre en valeur la performance de son interlocuteur et ses points forts, renforce le lien social et la cohésion d’équipe.  

Savoir formuler un bon feedback positif, c’est enclencher une dynamique positive. Faire des compliments, savoir reconnaître et verbaliser sa satisfaction stimule la créativité et renforce la cohésion d’équipe. Féliciter et encourager pour préserver la motivation et montrer à son interlocuteur qu’il est sur la bonne voie et que ses efforts sont remarqués tout en instaurant un climat de confiance. 

La reconnaissance fait partie des besoins les plus reconnus en entreprises. Selon le baromètre de l’absentéisme et de l’engagement, édition 2021, la reconnaissance est la première des attentes des salariés renforçant leur engagement. Féliciter, remercier, afin d’opérer un renforcement positif tout en répondant aux besoins des collaborateurs. La reconnaissance entre pairs et des managers permet de travailler de manière plus constructive et bienveillante. 

Einai-CTA-Diagnostic

 

L’intérêt d’une démarche de feedback en entreprise

Pour perdurer, les entreprises ont aujourd’hui l’obligation de s’adapter rapidement à leur environnement. Le feedback permet d’assurer régulièrement que les équipes sont sur la bonne voie et de rectifier le tir au fil de l’eau.

Pour les managers :

Le feedback est un élément essentiel du management par la performance. Il permet au manager de donner à chaque collaborateur un retour constructif sur son travail, ses compétences, etc.

  • S’assurer que chaque collaborateur a bien saisi sa mission et l’aiguiller pour qu’il aille dans le bon sens, afin qu’il soit productif.
  • Offrir au collaborateur la possibilité de rectifier ses erreurs sans tarder.
  • Traiter rapidement les problèmes afin d’éviter toute dégradation. 
  • Créer un climat de confiance où les relations sont apaisées, une clé du leadership. 
  • Entretenir une communication ouverte et fluide.
  • Répondre à un besoin essentiel des collaborateurs en offrant de la reconnaissance.
  • Créer une atmosphère valorisant les efforts et les réussites, même petites. 
  • Faire progresser son équipe et booster la cohésion d’équipe par ce travail collaboratif. 
  • Le manager bénéficie de retours de ses équipes qui lui permettent de progresser dans son mode de management et ses pratiques.

 Pour les collaborateurs : 

Les collaborateurs ont besoin d’un guide afin de leur donner les objectifs mais également les  aiguiller sur le bon chemin. Le feedback permet de guider le collaborateur tout au long de sa mission afin de l’encourager à continuer quand il est sur la bonne route et de l’aider à rectifier sa trajectoire lorsque celle-ci n’est pas bonne. Le feedback apporte beaucoup aux salariés : 

  • Ils se sentent valorisés, reconnus et gagnent en confiance et en motivation, notamment par le feedback positif, signe de reconnaissance.
  • Ils se sentent accompagnés dans l’atteinte de leurs objectifs et à terme gagnent en autonomie .
  • Ils se sentent acteurs de leur développement personnel et professionnel.
  • Ils se voient progresser et s’améliorer de manière continue.
  • Ils se sentent plus performants et s’appuient davantage sur l’intelligence collective.
  • Ils se sentent plus impliqués et responsables car ils donnent davantage de sens à leurs missions.

 Pour l’entreprise :

L’entreprise est tributaire des multiples fluctuations de son marché. Le feedback lui permet de s’adapter avec précision et rapidité. En effet, il y a trois types de communication dans l’entreprise : la communication descendante, la communication ascendante et la communication horizontale. Le feedback permet de fluidifier la communication sur ces trois niveaux et permet de : 

  • Faciliter les prises de décisions du comité de direction qui reçoit le feedback terrain et qui aura en main les informations en temps réel afin de prendre des décisions éclairées. 
  • Faciliter la montée en compétences des collaborateurs et créer une atmosphère saine où la confiance règne.
  • Donner de la visibilité aux collaborateurs source de bien-être et de sécurité. 
  • Donner du sens et de l’engagement grâce à la reconnaissance, vecteur de productivité et de fidélisation. 
  • Favoriser l’intelligence collective en cassant les silos et en fluidifiant la communication entre pairs.
  • Développer la culture de la performance et de l’autoévaluation.
  • Désamorcer les problèmes et faciliter la résolution de problèmes, dès les premiers signes.

Comment instaurer une culture du feedback dans l’entreprise ?

Initier une culture du feedback implique de l’inscrire dans une démarche globale de communication. Il faut sans aucun doute donner aux dirigeants et aux managers les moyens nécessaires pour y parvenir ! Plusieurs leviers sont nécessaires : 

Vivre le feedback au quotidien :

De la direction, aux collaborateurs, en passant par les managers, le feedback est l’affaire de tous. Chaque partie prenante de l’entreprise a son rôle à jouer pour implanter l’habitude de faire du feedback et pas seulement de façon descendante (du N+1 vers le N-1) mais également de façon ascendante ou encore horizontale , avec ses pairs. Il est nécessaire de sortir du schéma du seul entretien annuel qui sert d’unique évaluation au profit de feedbacks réguliers. Cependant, il faut s’armer de patience et  laisser le temps aux nouvelles habitudes de s’instaurer. 

Inscrire le feedback dans une démarche globale de communication

Communiquer sur l’intention d’inscrire le feedback dans les processus de l’entreprise et d’en faire un des piliers de la communication. Donner du sens à sa démarche en expliquant le pourquoi, en en donnant  les tenants et aboutissants et en montrant l’exemple au plus haut niveau de l’entreprise. Le comité de direction se doit de donner le LA et d’être aussi bien donneur que demandeur de feedback. 

Un des prérequis est sans aucun doute une vision claire sur les objectifs et les enjeux de l’entreprise ainsi que les différentes parties prenantes. Le feedback permet de modifier la trajectoire mais une vision claire des objectifs est nécessaire pour connaître sa destination.

Former l’ensemble des collaborateurs à l’art du feedback : 

Donner ou recevoir des feedbacks peut être source d’anxiété pour certains et de nervosité pour d’autres. Ce genre de réaction vient d’un manque de connaissance du feedback et de mauvaises expériences. Pour tirer profit des avantages cités plus haut, il faut accompagner les collaborateurs dans leur montée en compétences dans la formulation de feedback constructif. 

Pourquoi est-il nécessaire de faire des retours constructifs, positifs ou négatifs, sur le travail de ses collaborateurs ? Comment donner et recevoir un feedback constructif ? Comment demander un feedback ? Ce sont autant de sujets sur lesquels il faut sensibiliser le plus grand nombre. 

 

Les bénéfices du feedback ne sont plus à démontrer. Les entreprises qui souhaitent en tirer profit ont tout intérêt à initier une démarche de déploiement d’une culture du feedback. Celle-ci nécessite du temps,  et un investissement de la direction. Chez Einaï, nous accompagnons les entreprises dans cette démarche de déploiement par un parcours de formation expérientiel. Ce parcours permet d’accompagner l’ensemble des collaborateurs sur le long terme en proposant des formations théoriques, des ateliers de pratiques, des challenges pour ancrer les apprentissages et des affichages pour inscrire cette volonté dans les murs de l’entreprise. 

Pour en savoir plus, consultez notre cas client.

 

Einai Formation feedback

Articles récents :