Blog
Se démarquer
Accompagnement

Gestion de la QVT : tout ce que vous devez savoir

Par
Sarah Macheboeuf
Modifié le
20
March 2024
Créé le
13
June 2023
Partager l'article
Accompagnement

La qualité de vie au travail (QVT) est aujourd'hui une préoccupation majeure des entreprises, des employés et des partenaires sociaux. De nombreux événements s’organisent pour échanger sur le sujet, comme la Semaine de la Qualité de Vie au Travail lancée par l’Anact. Bien-être au travail, bonheur au travail, Responsabilité Sociale des Entreprises : comment s’y retrouver ? Le monde du travail évolue rapidement : améliorer le quotidien de ses équipes et l’expérience collaborateur est devenu essentiel. Les enjeux sont multiples : prévention des risques psychosociaux, amélioration du bien-être au travail, réduction de l'absentéisme, renforcement de la motivation et de l'engagement des collaborateurs, etc. Mais comment la QVT se traduit-elle dans le quotidien professionnel ? Comment agir concrètement pour la mettre en place ? Et surtout, quels sont les défis majeurs qui nous attendent ? Dans cet article, vous retrouverez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la QVT sans jamais oser demander. Une approche conceptuelle, informative, juridique, mais également stratégique et opérationnelle. C’est un peu long, mais accrochez-vous, la QVT n’aura bientôt plus de secrets pour vous !

Chapitre 1 : Qu’est-ce que la QVT ? 

Définition et histoire de la QVT 

Définition légale de la QVT

L’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) a précisé en juin 2013 que « la qualité de vie au travail désigne et regroupe (...) les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises » (…) 

La notion de qualité de vie au travail regroupe sous un même intitulé plusieurs notions : du cadre de vie des salariés aux objectifs qui structurent l’entreprise. Elle peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement. Elle englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, le sens des tâches, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation. La QVT prône également l’égalité, un droit à l’erreur, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué. Et elle est liée directement à la performance de l’entreprise.

Historique de la QVT

Tout a commencé dans les années 1950 avec les travaux d’Eric Trist et de Fred Emery, qui marquent la naissance de la QVT. L’expression “Qualité de Vie au Travail” apparaît en 1972 aux États-Unis. On a longtemps favorisé l’expression “amélioration des conditions de travail”, qui impliquait principalement la prévention des risques professionnels. 

En 1973, l'Agence Nationale de l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) est créée, avec pour objectif de concilier intérêt du travail et efficacité, tout en innovant en termes de modes d’organisation du travail. Nous sommes donc progressivement passés d’une vision doloriste, axée sur les risques psychosociaux, à une approche du bien-être au travail.  

L’ANI de 2013 (Accord national interprofessionnel) engage une transition « vers une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail et de l’égalité professionnelle ». Il propose un cadre pour la QVT, couvrant cinq aspects :

  • Les conditions de travail ;
  • La qualité de l’environnement physique de travail et celle du contenu du travail et son organisation ;
  • Le respect de l’égalité professionnelle ;
  • La qualité des relations de travail et sociales, de l’information et de l’engagement partagés ;
  • La conciliation des vies professionnelle et personnelle avec les possibilités de réalisation et de développement, c'est-à-dire la formation et l'évolution professionnelle.

Et ce sont ces aspects qui vont dessiner les leviers de la QVT d’aujourd’hui.

La dimension de la QVT

Objectifs principaux et champ d’action

La QVT a deux grands objectifs principaux : contribuer au développement des personnes et à celui des services de l’entreprise. C’est l’ensemble des actions de sensibilisation, de prévention et opérationnelles visant à l’amélioration des conditions de travail des collaborateurs. La QVT les faisant converger avec les objectifs stratégiques et opérationnels de l’entreprise.  

La QVT concerne tous les éléments qui régissent le quotidien de vos collaborateurs :  leur expérience, l’organisation, le contenu et l’environnement de travail. Depuis le 9 décembre 2020, l’Accord National Interprofessionnel (ANI) a ajouté la lettre « C » affinant la définition pour devenir « Qualité de Vie et des Conditions de Travail QVCT ».

Les 6 dimensions de la QVT

Pour se représenter les champs d’action de la QVT, on peut imaginer 6 leviers principaux qui peuvent être actionnés par les entreprises pour améliorer la qualité de vie au travail de leurs collaborateurs.

La relation au travail et le climat social : Les relations interpersonnelles et la convivialité sont des clés de motivation et d’engagement de vos collaborateurs. Les entreprises peuvent jouer sur le temps et les espaces de pause, les réunions d’équipe, la communication avec les salariés, etc. 

Le contenu du travail : L’autonomie, les moyens et les effectifs suffisants pour effectuer le travail, la diversité des tâches et la répartition de la charge de travail sont des aspects essentiels pour les collaborateurs. La QVT permet donc d’agir sur le contenu du travail.

La santé au travail : Grâce à la prévention et l’évaluation des risques professionnels, aux entretiens individuels tout au long de l’année ou encore la prévention du harcèlement, on prend soin de la santé des collaborateurs au travail et on respecte les obligations légales.

Les compétences, la formation et les parcours professionnels : Avec les évaluations, les entretiens individuels, le parcours d’intégration, l’accès facilité aux parcours de formations, les entreprises valorisent les compétences des collaborateurs.

L’égalité professionnelle : L’équité de traitement des collaboratrices et collaborateurs, dans l’équilibre de la vie personnelle et professionnelle, est essentielle. Afin que chacun ait les mêmes chances d’évolution professionnelle.  

Le management : La qualité du management est la clé. Vos managers sont les relais de l'information et de votre culture d'entreprise, ils intègrent, motivent vos collaborateurs, les aident à exprimer et à agir en fonction de leurs besoins et créent une atmosphère de travail agréable, de l’onboarding à l’offboarding.

Acteurs et indicateurs de la QVT 

Pour une bonne mise en oeuvre de la QVT, il est nécessaire de pouvoir évaluer l’avancement et l’impact de vos démarches, qualitativement et quantitativement, afin de légitimer les actions auprès de la hiérarchie.

Les indicateurs RH : des indicateurs quantitatifs précis

Vous avez certainement déjà mis en place des actions QVT, agissant sur le taux d’absentéisme, de maladies professionnelles,  les accidents de travail, le turnover, la validation des périodes d’essai. Les indicateurs démographiques permettent d’identifier d’éventuelles inégalités à l’embauche, d’évolution de carrières et de salaire. 

Aujourd’hui, la stratégie QVT vous permet de définir des indicateurs précis qui concernent tous vos services, le quotidien de vos collaborateurs, leurs relations professionnelles et toute votre organisation. Ces indicateurs vous dressent une cartographie QVT sur le long terme et vous permettent d’identifier votre ROI. Pour un accompagnement complet de votre stratégie QVT et la définition de vos indicateurs, faites appel à des experts comme Einaï.   Vos indicateurs “faits-maison” : des indicateurs qualitatifs

Vos collaborateurs sont votre source principale d’information. Pensez à les interroger, à co-construire avec eux des solutions, prendre en compte leurs besoins, leurs attentes. Le feedback est votre outil de référence, vos managers sont vos relais. C’est également une fonction du bilan RH. 

Une fois vos actions QVT mises en place, vous pouvez suivre leur amélioration et la corréler au gain d’efficacité, de motivation et de performance de vos collaborateurs. 

Enfin, définissez votre ADN en tant qu’entreprise, et construisez un positionnement employeur réaliste et cohérent. 

Les acteurs de la QVT en interne et en externe

La QVT est l’histoire de tous. Elle transcende les services, les échelons hiérarchiques et touche tous les processus et domaines d’action professionnels et extra-professionnels. Certains acteurs sont les moteurs de vos démarches QVT : 

  • Les DRH et RRH ;
  • La hiérarchie et la direction ;
  • Le service de sûreté et de sécurité ;
  • Les services de communication ; 
  • Les Chief Happiness Officers et Responsables Expérience Collaborateur
  • Les managers. 

En externe, de nombreux acteurs peuvent intervenir : l’ANI ou l’Anact, les organes législatifs, les institutions et organisations avec lesquelles vous collaborez et vos prestataires.

Pourquoi la QVT est-elle importante ? 

Obligations légales des entreprises 

  • Les Principes généraux de la prévention (art. L.4121-2 du Code du Travail) obligent tous les employeurs à mettre en place une démarche de prévention pour préserver la santé et la sécurité des salariés, améliorer les conditions de travail et tendre au bien-être au travail.
  • Le Comité social et économique (CSE) remplace le CHSCT et le CE depuis le 1er janvier 2020. Il contribue à la prévention des risques physiques et psychosociaux au sein de l’entreprise, participe à l’amélioration des conditions de travail et facilite l’accès à certains postes aux personnes en situation de handicap. L’élection d’un CSE est obligatoire dans toutes les entreprises de plus de 11 salariés pendant 12 mois consécutifs. Un "référent harcèlement" doit être désigné parmi les membres du CSE. 
  • Le Code du travail encadre les congés payés, maternité, paternité…etc.
  • L’accord national interprofessionnel (ANI) du 9 décembre 2020 prévoit les bonnes pratiques pour avancer sur le sujet de la QVCT/QVT : informations des salariés, équilibre vie professionnelle et personnelle, santé au travail, etc. 

Des négociations annuelles obligatoires pour les entreprises portant sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et sur la QVCT, sont imposées par le législateur. 

Progressivement, avec l’évolution des modes de travail, apparaissent de nouvelles obligations que l’entreprise doit respecter : le droit à la déconnexion, l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle …etc.

Les enjeux de la QVT

Une étude de 2012 de la Harvard business review montre que les employés heureux sont 30% plus productifs, leur créativité multipliée par 3 et leurs ventes sont supérieures de 37%. 

Créer les conditions favorables à la motivation des salariés booste l'efficacité de l'entreprise. On passe d'une logique légale qui prévient les maux causés par le travail à une approche du travail comme source de qualité de vie, plus stratégique. On réduit les coûts liés au mal-être, à l’absentéisme, au turnover. En parallèle, on profite de ses bénéfices en termes d’engagement, de créativité, et de travail d'équipe.

Les avantages de la QVT 

Au-delà des obligations, la QVT a de nombreux avantages. Elle agit sur l'intégration, l'adhésion, la motivation de ses collaborateurs, et donc leur performance et celle de l'entreprise. Plus précisément, la QVT permet :

  • d'améliorer la productivité générale ;
  • de réduire les RPS, les TMS, les accidents de travail, les maladies professionnelles, les burnouts et donc l'absentéisme ; 
  • de limiter le désengagement, le surengagement et le turnover ;
  • de créer des liens entre les collaborateurs, renforcer leur intégration, l'intelligence collective, développer leur capacité à s exprimer;
  • d'acquérir des compétences clés et des soft skills ;
  • de transmettre ses valeurs et sa culture d'entreprise et de favoriser le sentiment d’appartenance ;
  • de créer une relation de confiance et de fidélité avec ses collaborateurs en développant le management participatif.

Nous avons désormais toutes les notions et les leviers en tête. Il est l’heure de passer à l’action et d’agir concrètement en faveur de la QVT.

Chapitre 2 : Les fondations de la QVT

Après cet aperçu théorique de la QVT, passons à la partie opérationnelle. La QVT s’articule autour de moments forts au cours de l’année, internes et externes, selon la saisonnalité de votre entreprise et son activité. Semaine de la QVT, événements solidaires, séminaires et team buildings… Il existe une multitude de leviers pour agir en faveur de la QVT en entreprise. Elle s’inscrit dans les moments clés de la vie de vos collaborateurs, du recrutement à l’offboarding. 

Mais la QVT, c’est avant tout un enjeu stratégique de votre entreprise, qui s’inscrit dans une approche globale, holistique, et transversale. Elle est constitutive de vos valeurs, votre culture d’entreprise, votre ADN, et se vit au quotidien. Un véritable lifestyle

Les défis des RH

Le B-A-BA  des ressources humaines 

La première étape pour les RH, avant de se concentrer sur les leviers de la QVT, est de veiller à créer une relation de confiance avec les collaborateurs. Il s’agit d’être identifiables au sein de l’entreprise, disponibles, d’être les relais privilégiés de toutes les problématiques humaines et interpersonnelles. Il est question de veiller à une bonne atmosphère de travail, à la gestion des conflits, et de jouer un rôle de médiateurs. 

La connaissance des équipes citée plus haut, et de leurs problématiques, de leurs attentes, de leurs besoins, est primordiale. Ceci passe par vos relations au quotidien, et par vos bilans annuels, trimestriels, vos questionnaires, la relation avec vos relais et vos ambassadeurs. Elle se concrétise par votre capacité à jouer un rôle de relais entre les collaborateurs, les managers, et votre direction. 

Le marketing RH

Chaque entreprise est unique : ses process, ses missions, son environnement, ses effectifs et surtout ses ressources humaines. Afin d'offrir la meilleure expérience collaborateur à vos équipes, votre stratégie RH doit être adaptée et personnalisée. 

Connaître ses collaborateurs permet de les connaître, de cerner leurs besoins, leurs attentes. Aidez-vous des typologies et des données géographiques. À cet effet, vous pouvez emprunter des outils au marketing, et les adapter à votre GRH : c’est ce qu’on appelle  le marketing RH. 

Le marketing RH catégorise, définit des personas et identifie les besoins propres à chaque type de collaborateurs. Après tout, plusieurs générations se côtoient au sein de vos équipes, avec des attentes différentes. Grâce à vos données, aux questionnaires, aux baromètres, vous pouvez segmenter vos collaborateurs en catégories, associées à des besoins dont découlent des actions spécifiques.

La Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC)

Le plan de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) est un outil stratégique pour les entreprises, leur permettant d'anticiper les changements liés à leur environnement interne et externe ainsi que leurs choix stratégiques. Son objectif est de définir les actions à court et moyen terme pour gérer les fluctuations d'effectifs tout en répondant aux besoins de l'entreprise.

Être impliqué dans la GPEC est le meilleur moyen de faire converger les  besoins des collaborateurs en termes de réalisation, de progression, de mobilité d’acquisition de compétences, et les besoins futurs de votre entreprise pour s’épanouir pleinement

Onboarding et offboarding

Ils font partie des étapes clés de la vie professionnelle de vos collaborateurs.

Onboarding : il s’agit de veiller, dès son arrivée, à l’intégration d’un nouveau collaborateur. C’est le moment de lui donner toutes les informations nécessaires, de lui faire rencontrer l’équipe, de favoriser l’accompagnement, tant sur le plan des missions et des process que sur le plan de la convivialité et de l’ambiance. C’est à ce moment-là que vous transmettez les bases de votre culture d’entreprise. Il est également question d’être à l’écoute au quotidien et d’effectuer un rapport d’étonnement, plus complet, dans un souci d’amélioration constante et de récolte de feedback.  

Le management 

Les relations managériales

Les managers sont les interlocuteurs privilégiés des collaborateurs, ils veillent à la bonne entente au sein des équipes, à la synergie, à favoriser l'intelligence collective et désamorcer les éventuelles tensions et conflits. Ils sont le liant de leurs équipes, mais également entre la direction et les collaborateurs, et servent de relais de l'information dans les deux sens. Une bonne relation managériale implique de l'écoute, de l'échange, des actions favorisant la cohésion et un accompagnement adapté à tous les membres de son équipe, individuellement et collectivement.

L’autonomie vs micromanagement

Les collaborateurs, pour s'épanouir dans leurs missions, ont besoin d'un équilibre entre accompagnement et autonomie, entre guidance et possibilité d'être force de proposition : le micromanagement, contrôle excessif du travail de ses collaborateurs, source de stress et d'anxiété, n'est pas du leadership et est à éviter. Laisser ses collaborateurs faire preuve d'initiative et d'implication permet de révéler leur potentiel, et libère les managers de tâches ingrates de flicage et de surengagement.

La reconnaissance

C'est un point essentiel sur lequel nous travaillons beaucoup chez Einaï. Dans le top 3 des besoins des collaborateurs depuis la crise Covid, la reconnaissance du travail accompli, de l'implication, et la gratitude envers ses collaborateurs pour leur engagement enclenche un cercle vertueux : se sentant vus, reconnus et valorisés, les collaborateurs se sentent plus en confiance, plus motivés et plus intégrés à l'entreprise, sa culture et ses valeurs.

La communication

La communication englobe de nombreuses facettes : la communication interpersonnelle, précédemment citée, l'aptitude à donner un feedback constructif de la bonne manière, mais également la fluidité de l'information, la transparence, l'utilisation des bons supports, outils et canaux, adaptés aux collaborateurs. C'est grâce à ces éléments que les bonnes informations circulent, faisant gagner du temps, de l'efficacité, de la performance, et évitant les conflits et les malentendus.

Chapitre 3 : Agir concrètement 

QVT : par où commencer ? 

L’état des lieux 

Avant de se lancer dans une démarche QVT et l’élaboration d’une stratégie, la première étape est de faire un bilan. Vous avez déjà entrepris des actions au profit du bien-être de vos collaborateurs, mais vous ne les avez pas forcément identifiées ? Si vous disposez de données chiffrées permettant de définir vos points forts et vos axes d’amélioration, la transition sera facilitée. Afin de réaliser un état des lieux de votre entreprise, plusieurs solutions complémentaires s’offrent à vous, en fonction des moyens que vous pouvez allouer à vos démarches QVT. 

La plus simple, qui permet de jauger vos troupes, leur ressenti, leurs besoins, est la réalisation de questionnaires et de sondages : ils peuvent avoir lieu lors des bilans annuels, être adressés à vos collaborateurs ponctuellement ou sur des sujets précis. N’hésitez pas à vous servir de vos managers comme relais, et n’oubliez pas qu’une bonne communication est primordiale pour s’assurer de la participation du plus grand nombre. 

Chez Einaï, nous proposons un diagnostic QVT sous forme de questionnaire pour scanner votre entreprise et faire le point. C’est le premier pas pour passer de la réflexion à l'action,  et identifier tous les leviers que vous pourrez mettre en place pour vous démarquer et offrir une expérience unique à vos collaborateurs.

Einaï accompagne les entreprises à se démarquer en offrant une expérience collaborateur unique, source d'épanouissement au service de la performance.

Ainsi, nous avons développé une démarche QVT créative, 360° et sur-mesure. Nous sommes convaincues que l'épanouissement du capital humain est une clé fondamentale pour développer la performance de votre entreprise. 

L’audit QVT

L’audit QVT, plus réglementé et complet, est un moyen d’avoir un retour fiable, complet et accompagné de recommandations : il constitue la base de votre plan d’action, permettant de proposer des solutions pertinentes, personnalisées et hiérarchisées. 

Tous les domaines définis par l’ANACT sont repris. L’audit permet de questionner toutes les dimensions du travail, favoriser le dialogue et la participation, afin de développer une intelligence collective. Faites-vous accompagner par des experts. Vous trouverez toutes les informations sur notre site partenaire d’AD Conseil

Le baromètre QVT

Le baromètre QVT : une démarche QVT n'est jamais terminée. La notion de qvt, ce n'est pas quelques actions à mettre en place, mais un travail d'amélioration continu, des actions adaptées aux besoins de vos collaborateurs et à vos contraintes. 

Mettre en place un baromètre de la QVT permet, quel que soit le point de départ, de suivre votre évolution, selon vos objectifs. Vous pouvez vous inspirer des baromètres existants, établir des baromètres par sujet et problématique, mais l'idéal est qu'il soit personnalisé à votre structure, les priorités que vous avez définies avec vos collaborateurs et vos managers. 

Ces outils  montrent à vos collaborateurs que vous prenez en compte leurs besoins, leurs retours, et que vous avez une bonne perception de la qualité de leur quotidien professionnel. Partager les résultats de l’audit et du baromètre permet de montrer vos points d'évolution et d'amélioration de façon transparente. Cela permet aussi de les impliquer davantage dans votre démarche.

Tous les outils vous permettant d'établir un état des lieux de votre QVT sont d'une part stratégiques, puisqu'ils aident à définir vos priorités et vos actions, permettent de suivre votre évolution, et d'autre part communicationnels, puisqu'ils permettent de montrer et légitimer votre travail, auprès de vos collaborateurs et de votre direction.

{{cta-landing-la-semaine-qvt="/cta"}}

Capitaliser sur l’humain

Les relations interpersonnelles au travail impliquent de tisser des liens au sein d'une équipe constituée de membres ayant des compétences complémentaires, afin d'atteindre les objectifs fixés grâce à une collaboration et une coopération efficaces. Développer cet aspect est un élément clé de la QVT. 

L’expérience collaborateur 

La qualité de vie au travail (QVT) est le socle de l'expérience collaborateur. Celle-ci représente toutes les interactions vécues par le salarié tout au long de son parcours au sein de l'entreprise. Pour garantir une expérience collaborateur positive, il est donc essentiel d'agir sur les étapes clés, depuis l'intégration jusqu'au départ, en offrant un environnement de travail adapté et à l'écoute.

La QVT est au cœur de l'expérience collaborateur, car elle permet de mettre en adéquation les valeurs promues par l'entreprise, le bien-être des salariés au quotidien et leur ressenti. C’est également un levier important pour attirer les talents, fidéliser les salariés et renforcer la marque employeur. Selon le Baromètre santé et qualité de vie au travail (11e édition) Malakoff Médéric Humanis, 73% des salariés se déclarent satisfaits de leur qualité de vie au travail et 56% estiment que leur entreprise s'occupe de leur bien-être.

La mise en place d'une stratégie QVT efficace est donc un investissement durable pour l'entreprise.

La convivialité 

Les moments informels, comme les discussions à la pause café ou la pause déjeuner, permettent d’aborder des questions professionnelles sous un autre angle, poussent certains collaborateurs à oser s’exprimer et permettent de tisser des liens personnels. C’est donc sans surprise que la création de moments de convivialité, de souvenirs, de partage renforce les liens et crée de la cohésion au sein des équipes. Il peut s’agir de petits déjeuners, de repas, d’afterworks, de soirées d’entreprise, d'événements pour la rentrée ou encore de célébrations de fin d’année : l’essentiel est de créer un cadre agréable et informel afin de se retrouver et de renforcer les relations. 

Grâce à Einaï, vous pouvez également montrer votre gratitude et faire plaisir à vos collaborateurs grâce à nos box cadeaux, notre box Merci, nos kits onboarding, et des goodies personnalisés qui font rayonner votre marque au-delà du bureau. Retrouvez notre sélection sur notre site.

Le team building

Les activités de team building organisées en présentiel ou en distanciel, permettent de réunir vos collaborateurs, créer du lien, et ainsi renforcer la cohésion et l’esprit d'équipe. 

Le team building peut revêtir une multitude de formes : partager des moments agréables sur son lieu de travail ou en dehors, forger des souvenirs, se découvrir, créer de l’affect, apprendre à connaître les personnes qui se cachent derrière les collaborateurs, etc. 

Chez Einaï, nous vous accompagnons dans l’organisation de vos événements de A à Z. Nous mettons en place des moments créateurs de lien grâce à notre expertise QVT. Une belle façon d’impliquer vos équipes et de les fédérer autour de la réussite de votre entreprise.

Pour plus d’informations sur les activités de team building, d’animations originales et efficaces, nous vous conseillons de lire notre article / notre lightbook. 

Le bien-être 

Les Risques Psycho-Sociaux (RPS)

Prévenir les risques psychosociaux, c’est éviter des situations professionnelles qui génèrent du stress, de l’anxiété, du mal-être. Ces situations peuvent mener au désengagement, à l’épuisement professionnel, à la dépression, voire pire. Ce sujet mérite d'être traité à la hauteur de son importance. Il peut provenir d’un déséquilibre entre les contraintes et les ressources, des violences internes, comme le harcèlement moral et sexuel, les conflits exacerbés, ou encore les violences externes. 

Pour écarter les RPS, vous avez plusieurs cartes en main : 

  • L’optimisation de l’organisation ;
  • La définition claire du contenu du travail ;
  • La gestion de la charge de travail ; 
  • La clarification des relations professionnelles ;
  • L’amélioration de l’ergonomie du poste de travail, dans le cas des troubles musculo-squelettiques. 

Prévenir les RPS, c’est l’approche doloriste de l’amélioration des conditions de travail : il s’agit de veiller à éviter toute souffrance au travail. Et si vous alliez plus loin, en prenant soin de ses collaborateurs ?

Relaxation

Offrir des conseils, des astuces, des formations et des moments de détente et de relaxation est une autre forme de gestion du bien-être des collaborateurs. On obtient des salariés épanouis, reconnaissants, mais aussi motivés et performants. 

Des résultats étonnants ont été obtenus grâce à des conférences autour du bien-être, du sommeil, de la lutte contre le stress. Les collaborateurs apprécient échanger sur une meilleure alimentation ou le sport. De façon complémentaire, vous pouvez proposer des ateliers organisés par des professionnels, des pauses détente dans leur journée (massages, réflexologie, sophrologie, salle de repos, bulle d’air, etc.)

Inclusion / handicap

Il s’agit ici de veiller à la prévention, à la formation de vos collaborateurs et à l’application des bonnes pratiques en termes d’inclusion, des personnes de tout âge, origine ethnique, identité de genre et sexuelle, des personnes en situation de handicap, de l’égalité entre les femmes et les hommes. Il faut rester vigilant à toutes formes de discriminations ou de harcèlement, et savoir prendre les mesures nécessaires en cas de manquements constatés. 

La formation et le développement des softskills

La question de la fidélisation des collaborateurs est centrale en termes de ressources humaines. Elle permet de limiter le turn-over, le temps et les coûts de recherche de nouveaux collaborateurs, etc. La démarche la plus rentable est de conserver ses talents, des collaborateurs qui connaissent déjà par cœur le fonctionnement de l’entreprise. Pour y arriver, ceux-ci doivent se sentir en confiance et accompagnés dans leur carrière. 

Il s’agit évidemment de permettre à vos collaborateurs de se former tout au cours de leur vie professionnelle au sein de votre entreprise, d’acquérir des compétences, de mener à bien de nouvelles missions, avec un accompagnement, de l'autonomie et de la flexibilité.

La formation continue concerne également les soft skills et les savoir-être, qui permettent de fluidifier les relations interpersonnelles et la performance des missions individuelles et collectives. 

Chez Einaï, nous avons développé des formations pour faire grandir vos collaborateurs et les rassembler autour de vos valeurs et de la culture de votre entreprise. Nous avons prévu plusieurs formules, allant de l’atelier à la formation, en passant par un véritable accompagnement stratégique pour mettre en place un parcours QVCT centré sur l’humain. 

Le feedback

Le feedback est un outil essentiel pour améliorer la QVT en entreprise. Il permet aux employés de recevoir des commentaires constructifs sur leur travail et leur capacité, de comprendre leurs points forts et leurs faiblesses, et de recevoir des suggestions pour améliorer leur performance. 

Le feedback est également bénéfique pour le management et les dirigeants d'entreprise, car il leur permet de mieux comprendre les besoins et les attentes de leurs employés en matière de QVT. C’est un outil formidable, car les feedbacks réguliers peuvent contribuer à renforcer la communication entre les membres de l'équipe, à améliorer la satisfaction et la motivation des employés, à réduire le stress et l'absentéisme, et à favoriser un environnement de travail plus collaboratif et productif. 

Certaines entreprises ont fait le pari de déployer une véritable culture du feedback. Chez Einaï, nous travaillons main dans la main avec vos équipes pour fluidifier la communication entre les services et accroître l’engagement des salariés. Vous permettez ainsi à votre entreprise de s’adapter avec précision et rapidité aux changements du marché. 

Développement de l’intelligence émotionnelle

Est-ce que vos collaborateurs savent gérer leurs émotions ? L'intelligence émotionnelle est un élément clé pour améliorer la qualité de vie au travail en entreprise. Elle permet aux individus de mieux comprendre et gérer leurs propres émotions ainsi que celles des autres, pour favoriser des interactions plus positives et constructives au sein de l'équipe. En développant leur intelligence émotionnelle, les employés peuvent mieux gérer les situations stressantes, éviter les conflits et améliorer leur communication avec leurs collègues et supérieurs hiérarchiques. Les managers et les dirigeants peuvent également l’utiliser pour créer un environnement de travail plus positif et productif, en prenant en compte les émotions de leurs employés et en travaillant sur la création d'une culture d'entreprise plus inclusive et empathique. 

La culture d'entreprise :

La marque employeur

La marque employeur correspond à l'image que l'entreprise renvoie, tant en interne qu'en externe. C’est un élément clé pour renforcer l'attractivité de l'entreprise et développer une culture d'entreprise positive et attractive pour les talents.

En d’autres termes,la marque employeur l'ensemble des éléments qui incitent les collaborateurs à se lever chaque matin pour travailler au sein de votre entreprise et poussent les candidats à vouloir postuler. Elle joue un rôle crucial dans la réputation de l'entreprise en tant qu'employeur de choix et dans sa capacité à attirer et fidéliser les talents.

Selon une infographie de la super agence :

- 88 % des jeunes diplômés estiment qu’il est primordial d’être en phase avec la culture de l’entreprise.

- Une marque employeur forte augmente de 50 % le nombre de candidatures très qualifiées et diminue de 43% les coûts de l’embauche.

- 84% des employés envisagent de quitter leur entreprise vers une autre ayant meilleure réputation.

Pour votre stratégie de marque employeur, Einaï vous propose un accompagnement stratégique dans le cadre d’une politique de QVT efficace. 

Les valeurs

Dans le choix d'un employeur, la RSE et de la QVT prennent une place toujours plus importante : vos valeurs ont de la valeur. Elles galvanisent et embarquent vos collaborateurs, lorsqu'ils se reconnaissent en elles. Vos valeurs attirent les collaborateurs qui s'intégreront le mieux dans votre entreprise, et s'y épanouiront. Qu'il s'agisse de questions de société, de rapport à l'humain, de QVT, d'écologie, d'inclusion, elles sont le prolongement de votre vision.

La vision, raison d’être de l’entreprise

La vision de l'entreprise, c'est son orientation, ses aspirations, ses enjeux, ses objectifs, son rapport au monde qui l'entoure. Elle englobe les liens humains, son marché, son environnement, et la société. C'est la raison pour laquelle elle existe, sa raison d'être. Avoir une vision claire et tournée vers l'avenir est un moyen d'inspirer ses collaborateurs et de les embarquer, renforcer leur sentiment d'appartenance, leur implication et leur motivation. 

Lorsque vos collaborateurs connaissent votre ADN, ils peuvent adhérer à vos perspectives. Elle est renforcée par votre branding, votre identité graphique et visuelle, votre ambiance, l'atmosphère que vous créez et vos valeurs. Les entreprises qui communiquent clairement leur vision et leur mission à leurs collaborateurs peuvent ainsi favoriser un environnement de travail plus positif et plus épanouissant pour tous.

L'innovation et la créativité

Votre capacité à survivre sur le marché du travail, à évoluer, à anticiper les besoins, les attentes fait partie intégrante de votre culture d'entreprise. C'est une source de motivation et de fierté pour vos collaborateurs, dont la créativité est la clé de cette innovation : encouragez leur capacité à vous réinventer, et vous enclenchez le cercle vertueux qui fera votre longévité. 

Chapitre 4 : La QVT de demain

Constat post-Covid

La pandémie de Covid-19 a eu un impact considérable sur la qualité de vie au travail (QVT) en France, et partout dans le monde. Elle a mis en lumière des enjeux déjà présents, mais souvent ignorés, tels que le stress, l'isolement social, la charge de travail excessive. De nouveaux paramètres sont entrés en ligne de compte, comme la difficulté à concilier vie professionnelle et personnelle, ainsi que l'incertitude quant à l'avenir.

Impact de la crise sanitaire en France

Selon une étude de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) menée en septembre 2021 en France, plus de la moitié des salariés (54 %) ont ressenti une détérioration de leur QVT depuis le début de la pandémie. Les principales causes sont le télétravail, qui a accentué la frontière entre vie professionnelle et vie privée, et la peur de la contamination au travail.

Cependant, la pandémie a également stimulé une prise de conscience de l'importance de la QVT et de la nécessité d'adopter des pratiques plus flexibles, plus collaboratives et plus inclusives. De nombreuses entreprises ont ainsi mis en place des mesures pour soutenir leurs employés, telles que le soutien psychologique, le télétravail hybride, la flexibilité des horaires et la formation continue.

Des conséquences dans le monde 

Bien entendu, cette crise mondiale a généré une onde de choc bien au-delà de nos frontières. Une étude réalisée par l'Organisation internationale du travail (OIT) conjointement avec l’OMS a révélé que la pandémie avait entraîné une augmentation de l'anxiété, de la dépression et du stress chez les travailleurs, ainsi qu'une diminution de la satisfaction au travail. Elle a également mis en évidence des disparités selon les secteurs d'activité et les catégories de travailleurs, les plus touchés étant les travailleurs de la santé, les jeunes, les femmes et les travailleurs précaires. 

L’OMS et l’OIT préconisent désormais d'adopter une approche globale et intégrée de la QVT, en prenant en compte les facteurs physiques, psychosociaux et organisationnels qui impactent le bien-être des travailleurs. 

De la QVT à la QVCT

La notion de qualité de vie au travail (QVT) évolue pour inclure une nouvelle dimension, la QVCT : Qualité de Vie et Conditions de Travail. Cette notion a fait son apparition en 2020 dans le Code du travail. Elle regroupe l'ensemble des conditions et des facteurs qui peuvent impacter la qualité de vie des collaborateurs dans leur environnement professionnel, comme les conditions de travail, l'organisation du travail, les relations sociales, la sécurité, la santé ou encore la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

Les différences entre QVT et QVCT sont peu nombreuses, mais permettent d’élargir leur champ d’action et d’englober des aspects essentiels pour les travailleurs en entreprise. 

Les innovations QVT

Les congés illimités

Récemment, le mal-être au travail a été amplifié par les mesures restrictives liées à la pandémie. Les travailleurs souhaitent désormais trouver un nouvel équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, tout en donnant un véritable sens à leur travail. Ils aspirent à des modes de travail plus adaptés à leurs besoins et à leurs attentes, et certaines entreprises ont décidé d’y répondre en proposant des postes à congés illimités. Les salariés sont encouragés à prendre des vacances quand ils en ont besoin, et plus pour dépenser un solde de jours avant la fin de l’année. Les résultats encourageants ont été observés en termes de QVT et de fidélisation des employés, mais les entreprises sont encore très frileuses à l’idée de passer par cette innovation. 

La semaine de 4 jours

Certaines agences et entreprises innovent en instaurant la semaine de 4 jours. Les objectifs sont multiples : rendre les salariés plus heureux, limiter l’absentéisme,  responsabiliser les équipes, recruter plus facilement, augmenter la productivité et, bien entendu, retenir les talents. Cette innovation nécessite une bonne répartition des tâches de chacun et une optimisation du temps de travail. 

Développer un projet personnel 

Pour satisfaire la curiosité de vos employés et travailler sur la marque employeur, certaines entreprises offrent à leurs salariés 1 jour par mois ou un pourcentage de leur temps de travail pour explorer un projet personnel : freelancing dans un autre domaine, bénévolat, conseil, etc. 

En permettant à ces employés de se montrer curieux et de partager leurs expériences avec leurs collaborateurs, lors d’ateliers par exemple, vous favorisez l’innovation et le bien-être. 

Réinventer les espaces de travail

Salles et caissons silencieux, lumières LED changeantes, espaces verts ou encore potagers partagés, il existe une multitude de façons d’améliorer les bureaux pour augmenter le plaisir de se retrouver, d’augmenter la productivité et de favoriser la créativité. De plus en plus d’entreprises aménagent un espace détente dans leurs bureaux pour créer un moment de détente et rebooster les équipes.

Automatiser les tâches à faible valeur ajoutée

Les tâches à faible valeur ajoutée désignent des actions récurrentes (quotidiennes ou mensuelles) qui sont accomplies par des collaborateurs dont les responsabilités principales ne sont pas liées à ces tâches. Elles peuvent inclure des appels téléphoniques, des recherches ou des triages de dossiers ou emails, ou encore la gestion des notes de frais.

Bien que ces tâches soient souvent nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de l'entreprise, elles peuvent être très chronophages et épuisantes pour les personnes qui en sont responsables. Automatiser certaines de ces tâches permettra enfin aux équipes RH et à vos collaborateurs de se concentrer sur leur cœur de métier : l’humain. 

La mise en place d’une Knowledge Base - ou base de connaissances - bien structurée permet également aux équipes de consulter toutes les procédures et de gagner du temps sur les échanges d’emails.

Déconnexion, équilibre vie privée / vie professionnelle 

Travailler sur l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle englobe plusieurs réalités : 

  • Des actions concrètes, en veillant à une bonne organisation spatiale et temporelle du travail, à une charge de travail raisonnable, 
  • De la prévention et de la formation, pour permettre à ses collaborateurs de mieux s’organiser et de respecter leur droit à la déconnexion. Cette problématique devient d’autant plus importante que le télétravail et le travail nomade se développent, nécessitant une organisation nouvelle. 

Le bien-être au travail se travaille sur le long terme et nécessite une implication bienveillante du management de l’entreprise.

Le sens au travail

L'importance du sens au travail est devenue cruciale pour la QVT, et d’autant plus depuis la crise sanitaire. Le sens au travail peut être défini comme la compréhension et la perception que les travailleurs ont de l'utilité et de l'importance de leur travail. Les salariés qui trouvent un sens à leur travail sont plus motivés, plus engagés et plus satisfaits, ce qui se traduit souvent par une meilleure performance et une plus grande fidélité à l'entreprise.

Le sens au travail a un impact positif sur la santé mentale. Les collaborateurs qui ont le sentiment que leur travail a un impact positif sur la société ou qui se sentent valorisés et reconnus pour leur travail ont souvent une meilleure estime de soi, moins de stress et moins de risques d'épuisement professionnel. 

En organisant la semaine de la QVT avec Einaï, vous permettez aux collaborateurs d’échanger autour de la question du sens au travail, tous secteurs confondus. 

Le sens au travail est intimement lié à la vision de l’entreprise, car les collaborateurs qui partagent la raison d’être de l'entreprise ont souvent une meilleure compréhension des enjeux de leur travail. Ceci les pousse à s'investir davantage et à innover pour contribuer à la réalisation des objectifs.

Âge de la retraite : la question des seniors en entreprise

Les seniors en entreprise sont devenus un enjeu majeur ces dernières années, et d’autant plus récemment avec le recul de l'âge de la retraite en France. Les collaborateurs seniors sont une ressource précieuse pour les entreprises, grâce à leur expérience, leur savoir-faire et leur expertise. Cependant, ils peuvent également rencontrer des difficultés à rester sur le marché du travail, en raison de l'âgisme, des stéréotypes ou de la difficulté à trouver des emplois adaptés.

Face à ces défis, de nombreuses entreprises ont commencé à mettre en place des politiques pour encourager le maintien en emploi des travailleurs seniors. Ces politiques peuvent inclure des programmes de formation, des mesures d'adaptation des postes de travail, des politiques de recrutement et de diversité, ou encore des dispositifs de prévention des discriminations.

Le maintien en emploi des travailleurs seniors présente de nombreux avantages pour les entreprises, notamment en termes de transmission de savoir-faire, de renforcement de la diversité et de la performance de l'entreprise, ou encore de fidélisation des travailleurs. Cependant, cela nécessite également une prise de conscience et une adaptation de la part des entreprises, afin de créer des environnements de travail inclusifs et respectueux de toutes les générations. Cet aspect deviendra un pilier de la QVT et il est urgent de commencer à travailler sur la question.

RSE et développement durable

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) et le développement durable deviennent des  éléments clés de QVT. En effet, les entreprises qui intègrent la RSE et le développement durable dans leur stratégie et leur culture sont souvent plus engagées envers leur communauté, leur environnement et leurs prestataires. Cela se traduit souvent par une meilleure image de marque, une plus grande attractivité auprès des travailleurs et des clients, et une plus grande fierté des collaborateurs à appartenir à une entreprise responsable.

La RSE et le développement durable peuvent également favoriser la santé et le bien-être des collaborateurs en améliorant leur environnement de travail, en réduisant les risques professionnels et en favorisant une culture d'entreprise positive et inclusive. Par exemple, la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) favorise la réflexion et l’action autour des questions de transition écologique, de sauvegarde des ressources, d’éthique, et de lutte contre les inégalités. Un moyen de se pencher sur les bonnes pratiques en entreprise et de rassembler vos collaborateurs pour un moment qui compte. 

Pour résumer en quelques mots, la QVT est un sujet d’avenir passionnant, qui nécessite une véritable stratégie au sein de l’entreprise. Nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape. Pour plus d’informations, contactez-nous

A lire également Pourquoi l'accompagnement au changement est primordial et Comment renouer avec le bonheur ?

Toutes les réponses à vos questions

Articles similaires

Bien-être au travail
18
December 2023

Des ateliers bien-être pour des collaborateurs engagés

Finir son année en beauté, c’est commencer un premier trimestre sur les chapeaux de roues assuré. C’est le moment idéal pour proposer des ateliers bien-être.
Cadeaux
4
December 2023

Le meilleur cadeau pour cette fin d'année

Les cadeaux de fin d'année sont un réel casse-tête, nous allons vous partager les 10 meilleurs produits à ajouter dans une box de fin d’année. 
Animation
5
November 2023

Les clés pour organiser son marché de Noël

Vous souhaitez organiser un marché de Noël pour vos collaborateurs ? Découvrez toutes nos idées, nos conseils et astuces pour fêter Noël en entreprise.